• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'épidémie de grippe est modérée mais progresse depuis les vacances de Noël

Illustration / © James Hardy/Alto Press/Max PPP
Illustration / © James Hardy/Alto Press/Max PPP

L'épidémie hivernale de grippe a continué sa progression partout en France depuis la fin 2017, tout en restant d'"intensité modérée". A Bordeaux, SOS médecins est très sollicité en cette période de vacances de nombreux généralistes. D'autant que la gastro-entérite est aussi très présente.

Par CB et AFP

Dans la semaine du 25 au 31 décembre, Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire a recensé près de 11.500 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal, une progression de plus de 80% par rapport à la semaine précédente. C'est le virus H1N1 qui circule plus (suivi du H1N2).

Les consultations médicales montrent 527 cas pour 100.000 habitants, chiffre "en forte augmentation" par rapport aux 349 cas estimés une semaine auparavant. 
Toutes les régions en métropole sont en "phase épidémique", mis à part la Corse, en "phase pré-épidémique".

© Réseau Sentinelles
© Réseau Sentinelles

SOS médecins à Bordeaux

Du fait de la "transhumance" dûe aux vacances de Noël, les malades font appel à SOS médecins mais aussi parce que les dates de vacances scolaires correspondent aussi parfois à celles de certains généralistes. L'organisme privé gère bon nombre d'urgences de ville retransmises par le 15.

Sur 1200 appels ces jours-ci, près de 10% concernent la grippe.

Pour le Dr Karl Moliexe :

On n'est pas encore au pic de l'épidémie de grippe mais c'est en forte progression et ça se cumule aussi avec la gatro-entérité ...
C'est vrai qu'elle est précoce par rapport à l'an dernier. C'était plutôt mi-janvier (au lieu de la fin décembre /NDLR). 
 

Face à la demande, ils ont mis plus de médecins sur le terrain :

  • 20 à 22 médecins en permanence pour les visites sur le grand Bordeaux (CUB et communes limitrophes)
  • 8 médecins pour les consultations (Bordeaux, Cenon, Biganos)

On meurt de la grippe

Santé publique France a fait état de 31 morts depuis le 1er novembre parmi les "cas graves de grippe admis en réanimation".
Cependant, en France comme dans quatre autres pays (Suisse, Espagne, Pays-Bas et Turquie), l'épidémie de grippe a une "intensité modérée" (les hospitalisations ne représentent que 0,2 % des cas la première semaine de janvier en France), tandis que dans 28 autres pays européens elle est d'"intensité faible".

"La vaccination reste la meilleure protection", souligne Santé publique France.

Autres conseils pour limiter la transmission:
  • lavage fréquent des mains,
  • contacts limités avec les malades,
  • aération du logement chaque jour,
  • et port d'un masque quand on présente un syndrome grippal.

Sur le même sujet

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus