Festival de la BD d'Angoulême : rencontre avec Emmanuel Moynot et Alain Ayroles en lice pour le Fauve d'or

Il sera attribué demain samedi : Le fauve d'or, le prix très convoité attribué au meilleur album de l'année au festival international de la BD d'Angoulême. Rencontre avec deux auteurs en lice, Emmanuel Moynot et Alain Ayroles. 
© France3 Aquitaine
Le premier a été sélectionné pour son album No direction. Emmanuel Moynot suit deux tueurs en série dans une course folle à travers l’Amérique. Un duo composé de Jeb et Bess

Il fait une rencontre dès le deuxième chapitre avec une jeune femme qui, elle aussi, est en perdition et qui se rattache à lui comme à une bouée de sauvetage et on va se rendre compte qu'elle aussi à une grande violence en elle.

L'auteur qui a fait ses premières armes dans le fanzine PLG et qui travaille en ce moment sur une commande de Fluide Glacial s'est inspiré de plusieurs types d'écriture :

Je me suis lancé de multiples défis dans l'écriture qui étaient à la fois de m'inspirer du genre du récit de tueur en série, du récit chorale avec beaucoup de personnages et road trip à travers les Etats-Unis. 


Un voyage sanglant et sans espoir. Une comédie humaine violente en vingt chapitres.   
 
© F3 Aquitaine


Le second est un scénariste reconnu. Alain Ayrolles livre un récit-fleuve dessiné par l'Espagnol Juanjo Guarnido. Les Indes Fourbes est un album de 160 pages, un roman picaresque 
 

C'est un genre qui est apparu en Espagne au 16e siècle jusqu'au 17e siècle. Ce qui correspond au siècle d'or espagnol. Ce type de roman raconte toujours l'histoire à la première personne. C'est toujours une vie faite de mauvais tours, de mésaventures. Ce sont des héros ou plutôt des anti-héros qui vont être confrontés à toute l'injustice et à toute la misère de l'époque et ils vont s'en sortir avec plus ou moins de bonheur

Son héros s'appelle Don Pablos de Ségovie. Une fripouille sympathique qui se débat pendant la colonisation de l’Amérique au temps du siècle d’or espagnol. 


2019 est un bon cru pour la BD aquitaine. La région est l'un des berceaux du 9e Art.  Mathiew Saint-Denis, libraire spécialiste BD au Krazy Kat nous livre les chiffres : 

Il y a à peu près une centaine de personnes qui travaillent dans le secteur de la bande dessinée en Gironde, environ 200 en Nouvelle-Aquitaine. Ce serait la deuxième région de France pour le nombre d'auteurs selon les institutions. 

Parmi 43 albums en lice pour Le Fauve d'or, qui sera décerné samedi soir, citons également 

en sélection officielle : 
Ayroles et  Guarnido pour Les Indes fourbes aux éditions Delcourt
David Prud'homme Loiseraie aux éditions l'Association 

Sélection Fauve polar SNCF : 
Le bordelais Emmanuel Moynot pour No Direction aux éditions Sarbacane
Le Landais Jean Harambat pour  Detection Club aux éditions Dargaud

Sélection patrimoine 
Nicole Claveloux et Édith Zah pour La Main verte aux éditions Cornélius


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture festival bd d'angoulême livres bande dessinée