Forte abstention, victoire d'En Marche... les politiques réagissent au 2nd tour en Aquitaine

© Elise Galand FTV
© Elise Galand FTV

La République En Marche a remporté 23 des 28 circonscriptions d'Aquitaine ce dimanche. Un score marqué par une très forte abstention, de 54,03% dans la région. Au lendemain du 2e tour des élections législatives, les représentants de la classe politique livrent réactions et analyses.

Par Jeanne Travers

Résumé en quelques points, ce scrutin du second tour des élections législatives en Aquitaine a été marqué par une forte abstention, une déferlante de la République En Marche vers l'Assemblée Nationale et une défaite commune du PS, des Républicains et des partis d'extrêmes. Au lendemain du second tour, les politiques réagissent. Voici leurs analyses.

Alain Juppé a décortiqué la situation de son parti à l'échelle nationale. Selon lui, ce scrutin est l'échec de "la famille de la droite et du centre". Il ne manquera pas "de relancer le débat sur la proportionnelle. Vieille tentation de changer le thermomètre pour faire baisser la fièvre", estime le maire de Bordeaux.


En Aquitaine, aucun candidat de sa famille politique n'a réussi à remporter un siège. Même dans son fief, en Gironde. Un fait qui n'a pas échappé à certains politiques de la région, qui n'hésitent pas à lui attribuer cet échec :


Pour l'ex-députée de la Gironde Michèle Delaunay, la responsabilité revient également aux "naufrageurs du PS" qui "devront s'en expliquer lourdement". Elle y voit la nécessité d'instorer "un fort code de déontologie interne" au parti.

Dans un tweet laconique, le président de la région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset a salué la victoire d'Emmanuel Macron qui obtient sa majorité à l'Assemblée Nationale. Et regrette la défaite du PS. Dans la région Aquitaine, seuls 3 sièges ont su rester au Parti socialiste.


Candidate défaite sur la Gironde, Anne Walryck associe la victoire de la République En Marche à une vague d'abstention record.

C'est également ce que note Olivier Dartigolles, candidat éliminé dès la premier tour sur les Pyrénées-Atlantiques. Ce lundi, il écrit : "La cote d'alarme démocratique est une fois encore dépassée, avec une nouvelle baisse de la participation." En Aquitaine, 54,03% des électeurs ne se sont pas déplacés aux urnes. Il note cependant la progression de son parti : "Le groupe PCF – Front de Gauche (GDR) est le seul groupe parlementaire qui progresse" à l'échelle nationale.


► Les résultats en Aquitaine :
Cliquez sur la circonscription de votre choix sur la carte ci-dessous pour découvrir les résultats.

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus