Fumier, foin et pneus déversés : le groupe Castel, géant mondial du vin, réclame 100 000 euros aux agriculteurs

Le 28 février, les agriculteurs en colère avaient déversé du foin et du fumier devant les locaux du groupe Castel à Blanquefort, en Gironde. Le producteur de vin, un des plus puissants au monde, a assigné deux syndicats et un collectif en justice, leur réclamant 100 000 euros.

Leur action remonte au 28 février. Alors que le Salon de l'agriculture bat son plein à Paris, les viticulteurs girondins organisent une action devant les locaux du groupe Castel à Blanquefort. Ils sont une centaine à bloquer le site, tout en déversant du fumier, du foin et des ceps de vigne. Une mobilisation pour dénoncer le prix du tonneau du vin, qui ne cesse de chuter, et le "non-respect des coûts de production". 

68 000 euros de frais de nettoyage

Près de deux mois pus tard, le géant mondial du vin, producteur de marques comme Baron de Lestac ou Vieux Papes et propriétaires de la chaîne de cavistes Nicolas, assigne les organisateurs en justice. La FDSEA, le collectif Viti 33 et les Jeunes Agriculteurs devront comparaître le 4 juin devant le tribunal judiciaire de Bordeaux. 

Castel Frères, qui indique avoir déposé plainte à la gendarmerie, estime le coût du nettoyage des lieux à 68.920 euros, le "préjudice économique" du blocage à 11.608 euros, et le "préjudice d'image" à 20.000 euros.

Le juste prix du vin de Bordeaux en question

 "Ça me paraît très, très exagéré", a réagi Jean-Samuel Eynard, président de la FDSEA 33. "On va rentrer dans un combat d'experts et de discussions d'avocats." Plusieurs représentants du monde viticole ont regretté que cette procédure intervienne une semaine seulement après une réunion qualifiée de "fondatrice", lors de laquelle vignerons, négociants et distributeurs s'étaient mis d'accord sur le principe d'un "contrat de filière" pour déterminer le juste prix du vin de Bordeaux.
"C'est ridicule : le 8 avril, tout le monde était content d'avoir réussi à faire filière, en intégrant la grande distribution, déplore Renaud Jean, membre de Viti33. Et aujourd'hui, le plus grand négociant de Bordeaux (...) porte plainte contre des mouvements."

Au moment où l'on arrive enfin à construire des choses, à entamer un embryon de construction, c'est curieux.

Jean-Samuel Eynard

Président de la FDSEA 33

Seize bouteilles chaque seconde

Les Jeunes Agriculteurs 33, de leur côté, préfèrent attendre la suite de la procédure avant de s'exprimer. Contacté par l'AFP, le groupe Castel n'était pas disponible dans l'immédiat.

Branche historique du groupe fondé par Pierre Castel, milliardaire âgé de 97 ans, Castel Frères revendique "vendre 16 bouteilles chaque seconde" et être leader de la distribution de vin en France et en Europe, et le numéro trois dans le monde.