Gilet jaune gravement blessé à Bordeaux, le préfet saisit l'IGPN

 Originaire de Bazas en Gironde, la victime a été placée dans le coma artificiel. Elle avait reçu un projectile au niveau de la tempe samedi à Bordeaux lors de la manifestation des gilets jaunes.

Un manifestant gilet jaune a été gravement blessé au niveau de la tête samedi dans le centre de Bordeaux, secouru par des "street medic", avant d'être évacué par les pompiers
Un manifestant gilet jaune a été gravement blessé au niveau de la tête samedi dans le centre de Bordeaux, secouru par des "street medic", avant d'être évacué par les pompiers © Robert Roussel

Didier Lallement a donc décidé de saisir l'IGPN ((Inspection Générale de la Police Nationale) sur les faits qui se sont déroulés près de la rue Sainte-Catherine samedi après-midi à Bordeaux. L'information est tombée en milieu d'après-midi ce lundi.

Samedi les policiers sont intervenus, selon un manifestant, pour "évacuer la rue Sainte Catherine", et suite à "trois appels de l'Apple Store"au 17, qui "se sentait encerclé", a précisé Christine Tocoua, chargée de communication à la Direction Départementale de la Sécurité Publique.
Quelques instants plus tard on aperçoit, comme le montrent ces images diffusées dès samedi soir par France 3 Aquitaine, des policiers tirer, équipés d’un lanceur de flash-ball. Toujours sur cette vidéo, la caméra filme les forces de l'ordre puis tourne l'objectif vers une victime, à terre, immobile, à une trentaine de mètres. L'homme a été immédiatement pris en charge par des "street medic", les soignants volontaires des gilets jaunes, avant d'être évacué à l'hôpital Pellegrin.

►Un homme blessé à la tête samedi lors de la manifestation des gilets jaunes est toujours hospitalisé à Bordeaux.

Selon plusieurs sources la victime a été placée en coma artificiel après avoir été opérée d'une hémorragie cérébrale.

Aucune plainte de la part des proches de la victime, un homme âgé d'une quarantaine d'années, n'a été à ce jour enregistrée.

Le procureur de la République "à la suite de la diffusion sur internet et certains réseaux sociaux d'une vidéo révélant qu'un manifestant a été blessé à la tête en marge de la manifestation des gilets jaunes (...), a décidé de se saisir de ces faits et d'ouvrir une enquête pénale confiée à l'IGPN afin d'endéterminer les circonstances".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société police sécurité faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter