Suites du mouvement "Gilets jaunes" : le péage de Virsac saccagé, Vinci Autoroutes veut porter plainte

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maïté Koda
Les blocages devant le péage de Virsac lundi 19 novembre
Les blocages devant le péage de Virsac lundi 19 novembre © Cottereau Fabien / MaxPPP

Qui a commis les nombreuses dégradations au péage de Virsac, en Gironde, dans la nuit de lundi à mardi ? Les dégâts sont considérables. Le concessionnaire Vinci Autoroute a annoncé son intention de porter plainte. 

 

Les dégradations sont impressionnantes.  Selon Vinci Autoroutes, vers 2h, la nuit dernière, des individus se sont violemment attaqués aux infrastructures et équipements autoroutiers, auxquels ils ont mis le feu. Les dégâts très importants rendent impossible une remise en service rapide de l’installation.

Depuis le 17 novembre, le lieu est devenu un point de rassemblement et de blocage pour les gilets jaunes.  


Les photos de notre reporter Sylvie Tuscq-Mounet témoignent de l'importance des dégâts : 
 
 
 

 
 
 
durée de la vidéo: 00 min 09
Les dégâts au péage de Virsac



Evacué lundi matin par les forces de l'ordre, le péage a été repris d'assaut par des gilets jaunes lundi après-midi.  Entre-temps la circulation n'avait pas pu être rétablie, d'importantes opérations de nettoyage et de remise à niveau des lieux étant nécessaires au préalable.
 

L'A10 impraticable

Des manifestants sont revenus équipés de palettes, et de pneus et de quoi lancer des départs de feu.  Plusieurs d'entre eux ont forcé l'entrée des locaux.

Cabines, barrières , éclairages, chaussée ... De très nombreuses installations du péage ont été fortement endommagées et mises à feu. L'A10 est, à ce niveau, impraticable en l'état et reste coupée ce mardi matin, comme en témoignent nos confrères de Haute-Gironde ce mardi matin. 

 
 

"Une plainte sera déposée"

Dans un communiqué, Vinci Autoroute dénonce des "dégâts très importants,  rendant impossible une remise en service rapide de l'installation" et fait part de son intention de porter plainte. 
L'exploitant de l'A10 dénonce également "l'attitude hostile des manifestants" à rencontre de leurs salariés, présents sur place lundi pour réparer les premiers dégâts et "contraints de quitter précipitamment les lieux dans l'après-midi".

 

Le ministre de l'Intérieur dénonce les débordements

Invité des 4 vérités sur France 2 au sujet des nombreux débordements qui émaillent les manifestations des Gilets jaunes sur l'ensemble du territoire national le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a évoqué "une dérive totale d'une manifestation qui pour l'essentielle était bon enfant samedi (…). Aujourd'hui on a une radicalisation avec des revendications qui ne sont plus cohérentes"

 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.