Grève chez les conducteurs de TER : 100 trains supprimés ce vendredi, d'autres annulations à venir ce week-end

Les syndicats ferroviaires avaient lancé un appel à la grève pour ce vendredi 22 décembre, pour réclamer des embauches et de meilleures conditions de travail en Nouvelle-Aquitaine. Le mouvement a été suivi par une partie des conducteurs de TER, avec 100 trains supprimés sur 740. 50 trains devraient aussi être supprimés ce week-end.

Ils ne réclament pas d'augmentations de salaire, mais de meilleures conditions de travail. Épuisés par la "surproduction" demandée par leur direction, 16 conducteurs de TER en Nouvelle-Aquitaine ont choisi de suivre l'appel à la grève lancé par les syndicats ferroviaires, dont Sud Rail et Force ouvrière, pour ce vendredi 22 décembre. 100 trains express régionaux ont été supprimés sur les 740 en circulation, selon la SNCF.

Ce vendredi vers 16h, les cheminots se sont réunis et ont choisi de cesser la grève à partir du 23 décembre et jusqu'au 7 janvier 2024. Les mobilisations devraient reprendre le 8 janvier.

La centaine de suppressions n'est pas uniquement due à la grève, mais aussi à la situation habituelle de sous-effectif des conducteurs, avancent les syndicats.

Toutes les lignes TER ne sont pas concernées. Les suppressions se font sur les axes où la fréquentation est habituellement moins importante, comme la ligne Bordeaux - Mont-de-Marsan. Des bus de substitution sont proposés aux voyageurs pour la moitié des trains annulés, à des horaires consultables en ligne.

Dix conducteurs supplémentaires demandés

Une grève décidée pour le jour du départ en vacances de Noël, soit une journée de forte affluence dans les gares de Nouvelle-Aquitaine. En choisissant ce 22 décembre, les syndicats ferroviaires espèrent marquer le coup, pour obtenir gain de cause. Ils demandent notamment l'embauche de dix conducteurs supplémentaires pour la région, afin de diminuer les charges de travail des employés.

Contactée ce vendredi, la SNCF en Nouvelle-Aquitaine évoquait déjà 50 TER supprimés pour samedi 23 et dimanche 24 décembre.

Concernant la semaine du 25 décembre, des usagers ont d'ores et déjà été informés de la suppression de leur train, et sont appelés à rester informés des perturbations via le site TER de Nouvelle-Aquitaine.