Grève SNCF. Le trafic des TER et TGV particulièrement perturbé pour le départ en vacances de février

En ce début des vacances d’hiver pour la zone A, la circulation des trains s’annonce particulièrement perturbée. Un préavis de grève est annoncé dès ce vendredi 16 février. De nombreux TGV et TER, notamment à destination de Pau et des Pyrénées, sont déjà annulés.

Partir en vacances en train s’annonce compliqué. Dès ce vendredi 16 janvier, un préavis de grève des chefs de bord est annoncé. Sans eux, un train n’a en effet pas le droit de circuler.

1 TGV sur 2

En Aquitaine, comme au niveau national, la SNCF, annonce qu’un TGV sur deux circulera. Ce sera notamment le cas sur les Ouigo, les Intercités et les TGV Inoui. Les Ouigo Train classique en revanche devraient conserver un trafic normal.
Entre Paris et Bordeaux, par exemple, il reste à peine deux places ouvertes à la réservation, entre vendredi et dimanche. Au total, 52 trains sur 85 sont supprimés de Paris vers Bordeaux, entre le 16 et le 18 février

Au départ de Bordeaux, quelques perturbations sont également à prévoir pour les trains vers Agen ou Bayonne. Sur ces lignes, les annulations sont éparses : moins de dix par jour. 

Pas de train pour Pau

Le mouvement de grève s’étend également aux TER. Dans la région, de nombreux trains sont supprimés, en particulier à destination de Pau. Entre Bordeaux et la capitale béarnaise, point névralgique des vacances au ski. Douze trains sont supprimés entre vendredi 16 et dimanche 18 février. La SNCF indique cependant que pour “au moins la moitié des trains supprimés”, des bus de substitution seront mis en place.

Sur les autres axes, des perturbations sont également à prévoir, mais elles restent marginales. Sur la ligne Bordeaux-Agen, par exemple, aucune annulation n'est pour l'heure annoncée ce week-end. Même constat pour la ligne qui relie Bordeaux à Arcachon.

La SNCF conseille aux voyageurs de consulter leur site, aux alentours de 17 h, la veille de leur départ, afin de connaître le maintien ou la suppression de leur train. Les voyageurs concernés pourront soit se faire rembourser à 100 % leur billet, ou échanger, si cela est encore possible, avec un autre train où des places sont encore disponibles.