• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ils refusent les compteurs Linky : la justice donne raison à 13 requérants, et en déboute 193

© France Télévisions
© France Télévisions

Deux cent-six requérants, venus de toute l'Aquitaine, demandaient un moratoire sur la pose des compteurs Linky. La justice a donné raison en référé à 13 d'entre eux, reconnaissant leur électro hypersensibilité. Les 193 autres requérants ont été déboutés.
 

Par MK avec Jean-Pierre Stahl

Ils voulaient qu'Enedis cesse d'installer les compteurs Linky et avaient demandé à la justice de trancher. Seuls 13 requérants, sur les 206 rassemblés dans cette opération collective, ont obtenu gain de cause.
Pour ces 13 personnes, reconnues électro hypersensibles, le tribunal de grande instance Bordeaux a reconnu que le principe de précaution n'avait pas joué.

Il a ordonné la pose de filtres spécifiques dans un délai de deux mois, par l'entreprise Enedis. Une décision qui ne satisfait pas la majorité de ces requérants, qui se disent opposés aux compteurs comme aux filtres. 


 Les 193 autres requérants ont, pour leur part été déboutés, le tribunal estimant qu'elles ne justifiaient pas de troubles ni de dommages imminents liés à la pose de ces compteurs. 

Les 206 requérants étaient originaires de toute l'Aquitaine, et avaient entrepris cette action collective pour des raisons variées, rappelait Pierre Hurmic,  un de leurs avocats,  il y a un an. 

"Certains refusent pour des raisons de santé, notamment pour les personnes electro-hypersensibles, d'autres pour des raisons de liberté de choix, ou encore de respect de la vie privée".

Pour ce dernier, la décision du tribunal, ouvre néanmoins "une brèche" pour toutes les personnes considérées comme électro-sensibles.

L'affaire était jugée en référé, les décisions prises sont donc provisoires, en attendant un jugement sur le fond. 




 

Sur le même sujet

Pro D2 : l'Aviron Bayonnais rêve de Top 14

Les + Lus