Infanticide à Barsac : l'avocat général retient une irresponsabilité pénale de l'accusée

© FTV
© FTV

C'est un rebondissement au procès d'Aurélie Coulon à la Cour d'assises de la Gironde. L'avocat général requiert de déclarer l'accusée irresponsable pénalement pour trouble mental. Cette mère de famille comparaît depuis mardi à Bordeaux pour le meurtre de sa fille de 9 ans, à Barsac, le 9 mars 2015

Par Charlotte Boniteau

C'est un tournant dans l'affaire. Au troisième jour du procès d'Aurélie Coulon à Bordeaux, l'avocat général Eric Seguin demande aux Assises de la Gironde de reconnaître l'accusée comme irresponsable pénalement pour trouble mental. Il requiert aussi une hospitalisation d'office.  

Cette mère de famille est jugée depuis lundi pour le meurtre de sa fille de neuf ans, sur la route de Barsac, en Gironde, le 9 mars 2015
 

Expertises psychiatriques 

L'avocat général se rallie à la dernière expertise psychiatrique, réalisée par deux experts, les docteurs Bertrand et Assenssur, sur cette femme de 37 ans.
Ils ont conclu à l’abolition du discernement de l’accusée au moment des faits.

L'avocat d'Aurélie Coulon, Stéphane Guitard, utilise le travail des experts pour défendre sa cliente : "Les témoins ont décrit une jeune femme dans une hystérie totale, un état de démence, tenant des propos totalement incohérents, c'est à relier avec les déclarations de l'expert psychologue qui l'a examinée.

L'avocat des parties civiles,Christian Dubarry, s'appuie lui sur les conclusions de l'expert balistique :  "Le maniement d'armes (...) démontre bien qu'il faut vraiment vouloir appuyer sur la queue de détente."

La défense 

Les avocats de la défense ont plaidé cet après-midi pour que les jurés et la cour retiennent la réquisition de l'avocat général
Me Ceccaldi est revenue sur l'amour inconditionnel et absolu d'Aurélie Coulon envers sa fille Manon : "Elle n'était pas en état de se rendre compte de ce qu'elle fait quand elle tire.


Si l'irresponsabilité pénale est retenue par le président de la cour d'assise, Aurélie Coulon ne pourra pas répondre du meurtre de sa fille
Le procès reprend demain à 9 heures, la délibération aura lieu après les dernières questions des jurés

A lire aussi

Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus