Lettres, journaux intimes et films des combattants : témoignages de soldats français pendant la guerre d'Indochine

durée de la vidéo : 00h00mn39s
EXTRAIT. Plongée dans le quotidien des combattants français pendant la guerre d'Indochine dans le documentaire « Leurs guerres d’Indochine ». ©La Chambre aux Fresques

Plongée dans le quotidien des combattants français pendant la guerre d'Indochine dans le documentaire « Leurs guerres d’Indochine ».

En septembre 1945, le général Leclerc est envoyé avec un corps expéditionnaire en Indochine avec pour mission de désarmer les derniers soldats japonais et de maintenir la présence française. Ce qui pouvait apparaitre comme une entreprise de libération se transforme rapidement en une guerre d'occupation. Pendant neuf longues années, des centaines de milliers de combattants français sont envoyés en Indochine pour affronter un ennemi insaisissable dans des conditions extrêmement difficiles.

Entre mémoire et témoignages : un documentaire retraçant l'Indochine à travers lettres, journaux intimes et films des combattants

Le documentaire nous plonge dans le quotidien de ces soldats grâce à un ensemble de témoignages poignants : des centaines de lettres envoyées à leurs proches, des journaux intimes rédigés pendant les moments de répit, des films tournés par eux-mêmes sur le vif, et des reportages ramenés par les opérateurs du Service Cinématographique des Armées (SCA).

À travers les témoignages de soldats tels que Pierre Alban Thomas, ancien résistant Francs-tireurs Partisans (FTP), Pierre de La Condamine, jeune Saint-Cyrien, et Valérie André, une femme courageuse engagée dans la bataille, nous découvrons les diverses facettes de cette guerre cruelle et impitoyable. Leurs lettres, journaux intimes, et films nous offrent un aperçu poignant de leur vécu, de leurs doutes, de leur désespoir, mais aussi de leur résolution et de leur sacrifice.

1946 : La pacification, Pierre Alban Thomas et Pierre de La Condamine

Pierre Alban Thomas, ancien résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, s'engage dans une tentative de pacification des villages de son secteur. Conscient de l'importance de gagner la confiance des populations locales, il adopte une approche précautionneuse, interdisant les tirs et privilégiant le contact avec les habitants. Sa stratégie repose sur son expérience des maquis en France, où il a appris que la coercition n'était pas le moyen le plus efficace pour rallier les populations à sa cause.

durée de la vidéo : 00h00mn32s
Plongée dans le quotidien des combattants français pendant la guerre d'Indochine dans le documentaire « Leurs guerres d’Indochine ». ©La Chambre aux Fresques

Pour Pierre de La Condamine, la clé de la pacification réside dans la compréhension des besoins et des mentalités des habitants, ainsi que dans la démonstration que leur intérêt matériel est d’être du côté français. Cette approche réfléchie et pragmatique reflète sa conviction que la pacification ne peut être réalisée de manière superficielle, mais nécessite une méthodologie claire et une compréhension approfondie des objectifs à atteindre.

1949 : De l'escalade à la confrontation vécue par Valérie André

Des témoignages décrivent le quotidien des soldats en Indochine, engagés dans la traque des Vietnamiens, la destruction de leurs caches et la collecte de prisonniers et de renseignements. Ces opérations se déroulent, dans des conditions logistiques difficiles, marquées par le manque de ravitaillement, de pièces détachées pour les véhicules, et d'autres équipements essentiels. Cette situation précaire entraîne chaque jour la perte de vies de soldats et conduit à l'abandon de certains véhicules sur les routes accidentées. Le manque criant de ressources essentielles se traduit par des conséquences tragiques, incluant la disparition progressive de postes isolés, dépourvus de moyens de communication.

durée de la vidéo : 00h00mn26s
Plongée dans le quotidien des combattants français pendant la guerre d'Indochine dans le documentaire « Leurs guerres d’Indochine ». ©La Chambre aux Fresques

Médecin, parachutiste, puis pilote d’hélicoptère, Valérie André relate des opérations d'évacuation de blessés dans des conditions particulièrement difficiles, où même l'accès à la zone par hélicoptère est entravé par les défis logistiques et environnementaux.

Cette plongée dans le quotidien des combattants français lors de la guerre d'Indochine nous rappelle la brutalité de la guerre qui a causé 36 382 morts et 21 576 disparus du côté de l’Armée de Terre et 300 000 morts côté Viêt Minh. Ce documentaire permet de préserver et honorer la mémoire de ces femmes et ces hommes.

Documentaire "Leurs guerres d’Indochine" à suivre jeudi 2 mai à 22.50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et sur france.tv pendant un mois après sa diffusion.