Manifestation anti pass : un regain de participation à Bordeaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed
Les manifestants quittent la place de la Bourse et se dirigent vers la place des Quinconces.
Les manifestants quittent la place de la Bourse et se dirigent vers la place des Quinconces. © Christèle Arfel - France Télévisions

Plus de 2000 manifestants, selon la police, se sont réunis à Bordeaux ce samedi 8 janvier 2022 contre le pass sanitaire et le projet de pass vaccinal.

Si les rassemblements le samedi sont devenus habituels pour les opposants au pass sanitaire, le nombre de participants s'était étiolé depuis l’été 2021. Ce samedi 8 janvier 2022, les participants étaient plus nombreux à Bordeaux alors que la mise en place d’un pass vaccinal est débattue au Parlement et quelques jours après les propos d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés.

A Bordeaux, les anti pass sanitaire et pass vaccinal se sont réunis vers 14 heures place de la Bourse. "Luttons ensemble pour un monde meilleur", pouvait-on lire sur une banderole.

Plus de 2000 manifestants

"Contre le pass vaccinal et contre tous les arrêtés liberticides qui passent et qui sont uniques, scandaleux, ce n’est pas digne d’un Etat et d’un gouvernement", déclare une manifestante. Cette dernière poursuit, au sujet des propos d'Emmanuel Macron: "Je me suis dit qu’il ne représentait pas la fonction présidentielle et quand on se permet d’insulter les Français et qu’on n’a pas le vocabulaire pour, on n’a pas la capacité d’être président."

Après 30 à 45 minutes de prises de parole diverses, les manifestants ont quitté, vers 15 heures la place de la Bourse, et se sont dirigés vers la Place des Quinconces. Ils étaient, à 17h13, selon la police, plus de 2000 personnes.

A Pau et Périgueux, des manifestations anti pass ont également eu lieu.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.