Bannière résultats municipales

Municipales à Pessac : un duel droite/gauche à haut risque pour le maire sortant Franck Raynal au deuxième tour

C'est un duel qui devrait être serré à Pessac pour le deuxième tour des municipales. Cette ville importante de l'agglomération Bordeaux Métropole verra s'affronter le maire sortant Franck Raynal (ex-LR) à un candidat socialiste, Sébastien Saint-Pasteur, qui fait liste commune avec les écologistes. 

Un duel annoncé à Pessac en Gironde avec beaucoup de suspense. Le maire sortant, Franck Raynal ( à droite sur la photo ) soutenu par LR, LaREM, Modem est en ballottage défavorable face au candidat socialiste Sébastien Saint-Pasteur ( à gauche sur la photo ) qui a fusionné sa liste avec les écologistes arrivés en troisième position le 15 mars.
Un duel annoncé à Pessac en Gironde avec beaucoup de suspense. Le maire sortant, Franck Raynal ( à droite sur la photo ) soutenu par LR, LaREM, Modem est en ballottage défavorable face au candidat socialiste Sébastien Saint-Pasteur ( à gauche sur la photo ) qui a fusionné sa liste avec les écologistes arrivés en troisième position le 15 mars. © FOTOR
Ils l'avaient annoncé au lendemain du premier tour. Les socialistes et les écologistes ont présenté une liste commune en préfecture ce mardi 2 juin pour affronter le maire candidat de Pessac, Franck Raynal, qui a obtenu 45,41 % des voix. Les deux listes réunies ont cumulé 48 % des suffrages au soir du premier tour. C'est le socialiste Sébastien Saint-Pasteur qui conduit la liste. C'est un proche d'Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, très attaché à Pessac, ville dont il fut maire.
Sébastien Saint-Pasteur est arrivé devant les écologistes avec 26,31 %, 21,37 % pour Laure Curval, Europe Ecologie Les Verts, soutenue par PC, LFI, Génération.s.
 
Dans un communiqué, les candidats unis mettent en avant le monde d'après. " La volonté de Réinventons Pessac Ensemble : écologie et solidarité est d’agir pour l’immédiat car il est indispensable que la Ville prenne une part active pour protéger les Pessacaises et Pessacais face à la crise sanitaire, mais aussi économique et sociale " 

Un maire en équilibre instable mais confiant

Le maire de Pessac Franck Raynal est soutenu par LR, LaREM, Modem et Parti Radical. Il a été élu pour la première fois en 2014. Il sait donc depuis le lendemain du premier tour que la partie n'est pas simple pour sa liste " Naturellement Pessac "
"Je ne suis pas inquiet, explique-t-il, je suis déterminé. Je mènerai ma campagne comme je l'ai fait au premier tour. Je pense que ce que nous avons à proposer est plus cohérent, dans la continuité de ce qu'on a pu faire pendant six ans, avec toutes les nouvelles demandes, essentielles, de pouvoir vivre dans un monde plus sain" a-t-il déclaré chez nos confrères de France Bleu Gironde le 25 mai dernier.
 
Inconnue majeure : y aura-t-il plus de votants à l'occasion de ce deuxième tour ? Et vers qui iront ces voix si les électeurs se mobilisent ? Dans la localité, le taux d'abstention s'est élèvé à 64,8 % le 15  mars, un score historiquemnt haut. D'autre part, quel sera le ressenti des électeurs vis-à-vis du maire sortant qui a été mobilisé sur le terrain municipal pour gérer la crise du coronavirus. 

Pessac, 63 800 habitants, pèse dans la balance pour l'agglomération bordelaise. Selon le résultat du 28 juin au soir, le nombre d'élus qui devront siéger à Bordeaux Métropole sera scruté de près pour aider à connaître la couleur politique dominante de l'assemblée, pouvoir très courtisé.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter