Orages de mai en Gironde : 14 nouvelles communes reconnues en état de catastrophe naturelle

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour 14 communes de Gironde touchées par des inondations et des coulées de boue entre le 9 mai 2020 et le 11 mai 2020. La liste des communes dans cet article

La commune de Noaillan, dans le sud de la Gironde, les pieds dans l'eau.
La commune de Noaillan, dans le sud de la Gironde, les pieds dans l'eau. © @Dobie23
L’arrêté interministériel du 14 septembre 2020 paru au Journal Officiel du 24 octobre 2020 a reconnu l’état de catastrophe naturelle au titre des « inondations et coulées de boue » pour 14 communes de Gironde : Cadaujac, Gradignan, Ludon-Médoc, Martres, Le Pout, Romagne, Saint-      Aubin-de-Branne, Saint-Médard-d'Eyrans, Targon, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats, et Le Tuzan.

Entre le 9 et le 12 mai 2020, cinq départements de la Nouvelle-Aquitaine avaient été placés en alerte orange par Météo France. Le ciel avait grondé sur une bonne partie de la région entraînant parfois des averses de grêle et des chutes d'arbres.
  Les Landes avaient elles aussi été touchées. Les pompiers sont intervenus à plusieurs reprises dans la nuit du 9 au 10 mai. Coulées de boue, caves ou maisons inondées notamment à Labenne, Estibeaux ou encore Pouillon  comme on peut le voir sur cette vidéo réalisée par un habitant montrant l'ampleur de cet orage de grêle. Des arbres sont également tombés sur des lignes électriques notamment à Mouscardes et Soorts-Hossegor. De nombreux internautes avaient posté des images des intempéries sur les réseaux sociaux.
 
Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours à compter de la publication de cet arrêté au Journal Officiel pour déposer auprès de leur compagnie d’assurance un état estimatif de leurs dommages, en vue d’obtenir réparation des préjudices subis.

►Cet arrêté est disponible sur le site : www.legifrance.gouv.fr.

VIDEO : le reportage de France 3 Aquitaine réalisé après les intempéries des 9 et 10 mai 2020 en Gironde :
 
Inondations en Gironde après le passage d'une perturbation pluvieuse très active


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations économie