Solidarité : le département de la Gironde propose d'offrir des "paniers suspendus" aux plus démunis

Depuis le début du confinement, la chambre d’Agriculture et le Département ont ouvert une plateforme pour aider les producteurs locaux. Désormais, il est aussi possible d’aider les plus démunis. 

Les paniers sont entièrement composés de produits frais, de producteurs locaux.
Les paniers sont entièrement composés de produits frais, de producteurs locaux. © Département de la Gironde
On connaissait le principe des cafés suspendus, répandus dans de nombreux cafés et restaurants. Cette fois-ci, ce sont des paniers de produits frais qui peuvent être offerts à des personnes dans le besoin. 

"La question alimentaire, en cette période de confinement est devenue un vrai sujet pour les plus précaires. Il existait déjà le système des cafés suspendus, alors, pourquoi ne pas faire la même chose avec des paniers solidaires ?", précise Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde qui a notamment en charge les solidarités humaines. 


Double emploi

Sur la plateforme nosproducteurschezvous, ouverte par la Chambre de l’Agriculture et le département de la Gironde, les particuliers peuvent acheter des paniers de produits frais pour soutenir l’agriculture locale. "Avec cette plateforme, nous avons un double effet positif : soutenir les agriculteurs locaux, et permettre aux plus démunis d’accéder à des denrées alimentaires", explique Emmanuelle Ajon, vice-présidente du Département.

Une nouvelle option est désormais disponible : faire un don, du montant de son choix à destination des personnes en difficulté, qui les recevront grâce aux associations locales mobilisées. "Ce sont ensuite ces associations qui se mettent en relation avec les personnes dans le besoin", détaille Jean-Luc-Gleyze.

Pour cette première distribution, les Restos du Coeur, le Secours Populaire, ainsi que la Croix Rouge étaient présents. Pour compléter leur action, le Département finance cent paniers par semaines, d'un montant de 20€ chacun.


Prévenir la crise sociale

En Gironde, 106 paniers suspendus ont pu être constitués ce mardi, dont "six paniers financés par les dons des citoyens", précise Jean-Luc Gleyze. Les premiers lots ont été distribués dans quatre maisons du Département, ce mardi 21 avril : celles du Grand Parc à Bordeaux, de Castelnau du Médoc, Lanton et Langon."Pour cette première distribution, nous étions sur quatre secteurs girondins. Mardi prochain, nous souhaiterions étendre notre action à l'intégralité du territoire", avance le président du Département.

Les familles concernées ont reçu un rendez-vous, chacun espacé de vingt minutes pour éviter les rassemblements de personnes. À Bordeaux, dix d’entre elles se rendront donc vendredi au CCAS du Grand Parc, dix autres seront livrées, ne pouvant pas se déplacer.

"Avec la mise en place du chômage partiel ou technique, beaucoup de familles ne peuvent plus payer les factures et subvenir aux besoins du quotidien", détaille la vice-présidente du Département. Les associations locales ont en effet vu leur fréquentation augmenter de 30 % depuis le début du confinement.
Près de 80 personnes vont pouvoir bénéficier de cette première édition des paniers suspendus.
Près de 80 personnes vont pouvoir bénéficier de cette première édition des paniers suspendus. © Département de laa Gironde
 "Lors de cette distribution, j'ai pu discuté avec les bénévoles des associations qui m'expliquait avoir vu une croissance de la demande et notamment la présence de nouvelles familles. Nous craignons vraiment qu'après cette crise sanitaire, nous devrions faire face à une crise sociale", s'inquiète le président du Département.

Pour prévenir cette crise,  le Département a également fait un don de 25 000€ à la Banque Alimentaire, proposé des bons alimentaires de 8€ et maintenu les aides de la CAPED, à hauteur d'1,5 million d'euros.

Bien manger

Ces paniers sont majoritairement constitués de produits frais : fruits et légumes, 800 grammes de boeuf, 250 gramme de riz au lait, quatre yaourts et une recette de boeuf-carottes. 

"Une recette du chef Marc Deffeiz, cuisinier au collège Édouard Vaillant qui distribue aujourd’hui 200 repas aux SDF, a également été ajoutée pour permettre aussi une éducation au bien manger", précise Emmanuelle Ajon.
Les paniers suspendus sont composés de laitages, de fruits et légumes ainsi que de viande.
Les paniers suspendus sont composés de laitages, de fruits et légumes ainsi que de viande. © France 3 Aquitaine / Sandrine Valero

Cependant, ces paniers ont dû être adaptés selon les régimes alimentaires des familles. Pour se substituer au boeuf, les paniers proposent notamment des oeufs. "Les équipes de bénévoles ont cependant été surpris par la qualité des produits, et surtout le fait que ce soit des produits frais, une denrée rare dans les Banques Alimentaires", explique Jean-Luc Gleyze.

L'opération se renouvellera chaque mardi jusqu'à la fin du confinement, prévue le 11 mai et pourrait même se poursuivre après, "pour accompagner les citoyens dans le déconfinement", précise Jean-Luc Gleyze.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société coronavirus/covid-19 santé