Parcoursup : les conseils pour bien réussir son orientation

Publié le
Écrit par V.D.

La plateforme d'orientation post-bac est accessible depuis ce jeudi 20 janvier. Un casse-tête pour beaucoup de lycéens qui doivent sélectionner leurs souhaits de formation jusqu'au 29 mars. Il faut avoir quelques bons réflexes. Mais le secret d'une orientation réussie ne dépend pas de Parcoursup selon des spécialistes.

Guillaume Léglise est professeur d'histoire-géographie au lycée Brémontier à Bordeaux. Ce jeudi matin, au moment où s'ouvrent les inscriptions sur Parcoursup, il prodigue quelques conseils utiles à la classe des Terminales dont il est le professeur principal.

"La première chose, explique-t-il, c'est de rapidement se confronter à la mécanique de l'interface, le plus vite possible, dès ce week-end, en créant son profil.
Ensuite, pour ses voeux d'orientation, il ne faut pas se précipiter, il faut faire des choix raisonnés, du plus pertinent au plus osé. Il ne faut pas faire des choix uniquement sur des filières sous tension. Il y a ses envies et puis il y a la réalité. Il faut donc être raisonnable" ajoute-t-il.

Je dis à mes élèves que Parcoursup, c'est leur première marche dans le monde adulte

Guillaume Léglise, professeur au lycée Brémontier de Bordeaux

Jusqu'au 29 mars, des voeux... et des sous-voeux

Depuis ce jeudi 20 janvier jusqu'au 29 mars inclus, il suffit donc de s'inscrire à l'aide de son numéro INE (présent sur le relevé de notes des épreuves anticipées du bac en fin de première). Il faut ensuite formuler 10 voeux d'orientation, sans ordre de préférence. Voilà pour la théorie.

En pratique, Parcoursup est perçu par beaucoup de lycéens et leurs parents comme une vraie épreuve ! 
Sylvie et son fils Hugo (en Terminale littéraire au lycée grand Air d'Arcachon) font leurs premiers pas sur l'interface. Ces derniers jours, ils ont épluché ensemble les formations proposées. Mais cette fois, ça y est, il faut se lancer :

Entre la pandémie, les épreuves écrites anticipées (qui comptent désormais dans Parcoursup) et l'inscription aujourd'hui, c'est particulièrement stressant !

Sylvie, maman d'Hugo en Terminale à Arcachon


Ne pas négliger la lettre de motivation

"On nous a conseillé de mixer les formations sélectives et moins sélectives et de varier les zones géographiques", ajoute Sylvie.
"Des filières peuvent être très demandées dans certaines villes, moins dans d'autres. Et puis il y a aussi l'alternance qui nous est conseillée."

Car aux dix voeux d'orientation s'ajoutent une liste de dix sous-voeux. 
Ceux-ci correspondent à un souhait de formation pour un type de formation très demandé ou sélectif . Mieux vaut ne pas les négliger afin de ne pas se retrouver sans propositions post-bac.

La lettre de motivation, adressée aux établissements via la plateforme, est une étape importante. Il faut y prêter beaucoup d'attention car elle peut être déterminante entre deux candidats.

Idem pour le champs facultatif sur les compétences.
Cette nouveauté permet aux établissements destinataires d'en connaître un peu plus sur la personnalité des candidats, au-delà du relevé de notes, explique le ministère de l'Education nationale.

Parcoursup peut être aussi une machine à broyer : elle peut stopper net une scolarité, il ne faut pas le prendre à la légère sans pour autant se mettre trop de pression. Il faut se donner du temps.

Guillaume Léglise, professeur d'histoire géographie à Bordeaux

Avec sa classe principale, Guillaume Léglise et son confrère référent ont ainsi créé un groupe sur le réseau Whatsapp. Il permet aux lycéens d'interagir à n'importe quel moment pour s'échanger des conseils et recevoir ceux de leurs enseignants.

Des nouveautés en 2022

La plus grande nouveauté du Parcoursup 2022 est la prise en compte des notes obtenues aux épreuves de spécialité de mars par les élèves en Terminales. Elles complètent les notes de première et des deux premiers trimestres de terminale. Mais ces épreuves se tiendront-elles aux dates prévues en raison de la crise sanitaire ? 

Parcoursup 2022 propose également plus de formations reconnues par l'Etat : 19500 précisément, soit 2500 supplémentaires par rapport à l'an passé.

Mais des nouveautés en trompe l'oeil expliquent Antoine Balourdet et Nathalie Libermann, co-fondateurs du site Studizz, une plateforme d'orientation qui facilite les liens entre les candidats et les établissements de formation. 

"Quid de ce champ de compétences quand on a 17 ans ? ", s'interroge Nathalie Libermann. "Et quid de l'interprétation qu'en feront les établissements hors de la pure notation qui sert de référence ?"

Parcoursup, ce n'est que purement administratif, cela ne règle pas le problème de l'orientation. Ce dispositif n'est pas assez flexible

Antoine Balourdet, fondateur de Studizz

"On constate que les demandes de réorientation explosent chez les BAC +1 et le taux d'abandon n'a jamais été aussi haut avec la crise sanitaire", ajoute Antoine Balourdet. "Cela a un coût pour la société dans son ensemble qui finance le système éducatif, sans parler de l'impact humain"

Quels bons conseils alors ?

Pour nos spécialistes interrogés en ce jour d'ouverture des inscriptions sur Parcoursup, il faut surtout... prendre son temps, malgré la pression engendrée par le système et par la famille !
Il faut bien analyser ses dix voeux, ne pas se contenter de quelques-uns et compléter le reste de la liste par défaut.
Il ne faut pas hésiter à attendre fin mars pour mûrir son choix en interrogeant directement les écoles souhaitées et en posant des questions à d'anciens élèves.
Il faut aussi se rendre dans des salons d'étudiants pour trouver une information personnalisée.

"Parcoursup cristallise un choix compliqué, génère du stress car on doit décider sans avoir connaissance du choix que l'on doit faire", selon Nathalie Libermann. Pas simple quand on sait qu'il y a 4000 établissements d'enseignements en France, renchérit-elle.

Bien plus que d'orientation, il faut parler d'inspiration. Trouver sa voie est déterminant avant de compléter Parcoursup. Il faut savoir ce dont j'ai envie !

Antoine Balourdet

Enfin un numéro vert est proposé aux lycéens pour les aider dans leur inscription (0 800 400 070) ainsi que des comptes Parcoursup sur Twitter, Snapchat, Facebook et Instagram.

Et surtout, ne pas manquer les dates clés !

29 mars : date limite pour formuler ses demandes

7 avril : dernier jour pour confirmer ses voeux et finaliser le dossier avec les éléments demandés par les formations (lettre de motivation etc) 

Du 2 juin au 15 juillet 2022 :  répondre aux résultats obtenus aux demandes d'inscriptions 

Du 23 juin au 16 septembre : ouverture de la procédure complémentaire. Les bacheliers qui n’ont eu que des refus peuvent reformuler des choix en demandant le soutien de la commission d’accès à l’enseignement supérieur de leur académie. Les lycéens doivent en faire la demande via le site Parcoursup.

Mardi 5 juillet : après les résultats du bac, et si vous avez définitivement accepté une formation, vous devez vous inscrire administrativement auprès de l'établissement ciblé.

Vendredi 15 juillet : Fin de la phase principale de Parcoursup et dernier jour pour accepter une proposition d'admission reçue lors de cette phase  
En cas de refus total, il est possible de passer directement par des établissements dans lesquels il reste des places, hors Parcousup