Premiers départs: des voyageurs avides de vacances sur les routes aquitaines ce samedi

Dans un contexte atypique, post-confinement, de vigilance épidémique, les Français semblent ne pas avoir renoncé aux vacances. Ce samedi est classé orange pour les départs en vacances, au lendemain du dernier jour de classe des écoliers.

Beaucoup de monde sur l'aire de repos de Cestas ce premier samedi de départs en vacances.
Beaucoup de monde sur l'aire de repos de Cestas ce premier samedi de départs en vacances. © L de Cazanove
© bison-futé.gouv.fr


Dans notre région, les difficultés devraitent se faire sentir entre 10 heures et 18 heures sur l'A10 entre Poitiers et Bordeaux et en fin de journée sans doute sur le littoral...
Ca coincera comme souvent au Nord de Bordeaux et puis aussi cet après-midi, sur l'A63, en direction du Bassin d'Arcachon, des Landes et vers l'Espagne.

 

 

 


Le besoin d'air des vacanciers

Sur l'aire de repos de Cestas en Gironde, parents et enfants se dégourdissent les jambes. Certains viennent de loin (de Boulogne-sur-mer), ou d'à côté ( Limoges ou la Corrèze)... Et même si ces départs ressemblent pour les Français à un rituel bien orchestré, les vacances cette année, auront décidément un goût amer. Annulation, réservation, improvisation, les familles ont dû se décider souvent au dernier moment pour s'adapter au contexte. Peut-être, certains partiront moins loin et plus en famille...
 
© L. de Cazanove


Pourtant, à Cestas ce samedi matin, ils disaient pour la plupart ne "pas être du tout inquiets" quant au Covid et son éventuelle propagation estivale. Ces vacanciers-là n'avaient pas changé leurs plans et ont pris cette fin de matinée, la direction des Landes, de Biarritz ou de l'Espagne...

En attendant, le virus circule toujours, et peut-être maintenant aussi avec ces multiples mouvements de vacanciers. 

De nombreuses mesures sanitaires ont été mises en place pour accompagner ces départs en vacances. Notamment dans les aires d’autoroutes et stations essence qui ont mis en place des consignes strictes pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter