Cet article date de plus de 4 ans

Une préparation de champions avant les Olympiades des Métiers à Talence

Ils sont bouchers ou fleuristes et représenteront la Nouvelle-Aquitaine dans un mois aux Olympiades des métiers. Loin des salles de classe, ces 75 apprentis se préparent mentalement et physiquement comme des athlètes de haut niveau à Talence près de Bordeaux !
Un, deux Trois, partez .....
Sur la piste du 
CREPS de Talence près de Bordeaux, le groupe s'élance. Chacun a 6 minutes pour parcourir la distance la plus longue possible. Les encouragements fusent de chaque côté. Ils sont pâtissiers, maçons, bijoutiers ou designer, en lice pour les finales nationales des Olympiades des métiers qui se dérouleront du 9 au 11 mars prochain au Parc des EXpositions de Bordeaux-Lac. Jérôme Steffe est leur Coach sportif et mental. L'objectif de cet exercice : les inciter à se dépasser. 

On les habitue à aller au delà d'un seuil de tolérance à la souffrance parce qu'au National, c'est ce qui les attend. 


Parmi les coureurs, Nathan Feroux un jeune candidat jardinier-paysager.  Un métier dont il reconnaît qu'il est physique. Et pourtant : 

Pour les sélections régionales, on n'avait pas pris en compte la préparation physique. A la fin des deux jours, j'étais occi !


Durant les épreuves nationales en mars prochain, chacun  concourra individuellement par catégorie. Mais tous tranverseront sûrement un moment de doute ou de découragement. 
Le groupe sera alors un soutien appréciable,  
Anaïs Vincendeau, candidate bordelaise en mode et création en est persuadée. 

C'est un soutien en plus de la famille et des amis. C'est une vraie équipe.


Course, boxe, relaxation et gestion du stress, c'était leur dernier stage de préparation avant les finales. Durant trois jours, le physique sera de nouveau très sollicité. Le mental devra prendre le relais. Quelque soit la situation. Un journaliste, par exemple qui voudra interroger un candidat pendant l'épreuve. A cela aussi, ils se sont préparés, exercice de simulation à l'appui. 

Les jeunes candidats ont aussi appris à se relaxer.
Les jeunes candidats ont aussi appris à se relaxer. © Guillaume Decaix


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine politique fusion des régions réforme territoriale olympiades des métiers économie emploi