Présidentielle en Aquitaine : les résultats d'E. Macron, M. Le Pen et J.L Mélenchon menacent-ils les députés LREM et PS ?

Publié le Mis à jour le

Si le Rassemblement National et La France Insoumise font une poussée en Aquitaine en nombre de voix, sont-ils en mesure d'emporter des sièges de députés en juin ? Pour l'heure, l'Aquitaine compte 24 députés élus sous l'étiquette LREM, 3 députés socialistes et un député de la France Insoumise.

Nul doute que les calculettes vont fonctionner à plein régime dans les états-majors des partis, au vu des résultats locaux de ce second tour.  

La vague LREM de 2017 sur l'Aquitaine peut-elle se reproduire à l'identique, dans cette terre historiquement marquée à gauche ? A l'époque, le parti présidentiel l'avait emporté largement, entraînant les candidats socialistes dans la chute. Ce parti dominait alors les circonscriptions des cinq départements aquitains. 

La projection pour les élections de juin prochain est complexe. Les indications dont nous disposons permettent de pointer quelques circonscriptions qui pourraient changer de main, et de couleur politique. 

L'heure des hypothèses 

Si Emmanuel Macron a été largement réélu dimanche soir, la question de la majorité présidentielle à l'Assemblée Nationale se pose. En 2017, de nouveaux visages, de nouvelles personnalités politiques ont émergé. Sont-elles partantes pour une nouvelle bataille, un nouveau mandat de cinq ans ?
L'Aquitaine avait alors largement contribué à soutenir l'équipe d'Emmanuel Macron. Effectivement, au soir des législatives de 2017, les députés LREM sont 24, l'un d'entre eux a depuis quitté le parti pour rejoindre l'UDI, trois socialistes et le seul député de la France Insoumise de tout l'ouest de la France est en Gironde. 

" La vraie question, c'est le casting" confie Ludovic Renard, politologue à Sciences Po Bordeaux. 

Les député LREM ne sont pas tout neufs et ils n'ont pas permis de faire décoller le parti aux régionales, départementales, municipales. 

Ludovic Renard - politologue, Sciences Po Bordeaux

France 3 Aquitaine

Pour Edwige Diaz, la Girondine porte-parole de Marine Le Pen, patronne du RN à la région, l'ancrage local n'est pas un problème. " Nous avons eu beaucoup de candidats en 2020, dans l'intégralité des cantons de France aussi."

Nous sommes prêts avec les compétences et la motivation.

Edwige Diaz - Pdte Rassemblement National Nouvelle-Aquitaine

Pour autant, pas question de délivrer pour l'heure la liste des candidats aux législatives dans les départements d'Aquitaine. Chaque chose en son temps : " Dans une, deux à trois semaines, nous serons sur la ligne de départ." 

Les circonscriptions cibles du RN

Et ce n'est pas tant dans les villes que l'objectif de gagner un siège est crédible, plutôt dans les zones rurales où le RN a progressé. On l'observe dans le nord de la Gironde. A l'ombre des grands châteaux viticoles, il y a une population précarisée. Dans le Médoc, le Blayais et le Libournais, désigné comme étant "Le couloir de la pauvreté" par les politologues. Là, le Rassemblement National peut avoir quelques espoirs. Si l'on projette le vote du premier tour ce cette élection présidentielle à l'échelle des circonscriptions, il y en a trois où Marine Le Pen est arrivée en tête. Ils se sont depuis plusieurs années démarqués en votant pour ce mouvement, plus qu'ailleurs dans le département. Ce sont déjà des secteurs où le parti concentre ses forces avec des candidats connus des Girondins.
Le Nord Gironde par exemple, secteur du Blayais, est devenu la terre d'élection d'Edwige Diaz, nommée il y a quelques semaines la porte parole de Marine Le Pen dans la campagne. C'est aussi dans ces secteurs que les Gilets Jaunes ont été nombreux et actifs durant l'hiver 2018. Le pouvoir d'achat, le coût des carburants avaient mobilisé. La ville métropole Bordeaux, devenue trop chère, était devenue le lieu de leur contestation.

Qui est en tête de ce second tour, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, dans les 12 circonscriptions de Gironde ?

A l'identique, le département du Lot-et-Garonne, qui accueille à ce jour trois députés LREM connait une poussée Rassemblement National. Au soir du premier tour, Marine Le Pen est arrivée en tête à l'échelle de chaque circonscription. On se rappelle que dans le département, notamment du côté de Marmande, les Gilets Jaunes avaient aussi été nombreux et mobilisés dans le temps. 

Qui est en tête de ce second tour, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, dans les 3 circonscriptions du Lot-et-Garonne ?

En Dordogne, et c'est la nouveauté de ce scrutin, Marine Le Pen et le RN se retrouvent en tête du premier tour dans trois circonscriptions sur quatre. Ce département a connu une forte mobilisation des Gilets Jaunes.

La contestation de différentes mesures, comme la limitation à 80 km/h sur les routes, avait aussi commencé dans ce département. 

Quid des députés socialistes en place ? 

Pour les Landes ou les Pyrénées-Atlantiques, dans chaque circonscription, Emmanuel Macron est en tête. Il y a donc deux circonscriptions détenues par des députés socialistes, Boris Vallaud dans les Landes, successeur d'Henri Emmanuelli et qui dispose d'une notoriété bien au-delà des Landes. Le résultat de ce dimanche soir montre pour autant une forte progression du RN : la candidate a gagné 30 000 voix entre le premier et le second tour. 

David Habib, implanté sur le secteur industriel du bassin de Lacq, va devoir faire avec une poussée RN. Et là aussi, Emmanuel Macron est en tête dès le premier tour. Idem au second, mais l'écart entre les deux finalistes se creuse. Marine Le Pen a gagné 8 000 voix depuis 2017 quand Emmanuel Macron en a perdu 7 000 pour le second tour cette fois. 

Qui est en tête de ce second tour dans les 6 circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques ?

En Gironde, c'est Alain David qui est élu sur la rive droite de la métropole de Bordeaux. Un socialiste implanté de longue date. Pour le premier tour du 10 avril, la France Insoumise arrive en tête dans ce secteur.

Les jours à venir vont être déterminants pour se projeter sur le scrutin de juin et la couleur de l'Assemblée Nationale. En Gironde, l'union des forces à gauche est en discussion. Le député girondin de la France Insoumise, élu de la métropole bordelaise,  Loïc Prud'homme se donne encore quelques jours pour donner le résultat des discussions et la liste des candidats de son parti sur le département de la Gironde. 

Le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, lui,  ne veut pas entendre parler ce dimanche soir de "3e tour" pour les élections législatives, contrairement à la France Insoumise. 

Les élections législatives, c'est un scrutin qui doit nous permettre d'exprimer nos idées et d'avoir des députés qui les défendront hardiment à l'Assemblée.

Pierre Hurmic - maire écologiste de Bordeaux

France 3 Aquitaine

Alors une alliance avec les candidats de Jean- Luc Mélenchon ? "S'il y a possibilité d'une grande alliance de gauche, qui permet aux écologistes de jouer leur partition..,  si c'est une grande alliance qui inclut tout le monde, mais si on cesse de parler de troisième tour et qu'on parle d'une nouvelle page, d'un contre pouvoir qui doit s'instaurer face au pouvoir présidentiel". Il y a donc encore quelques réglages à faire manifestement entre les deux mouvements. Pour mémoire, la France Insoumise est dans l'opposition au conseil municipal de Bordeaux. 

Triangulaires et front républicain

Il n'est pas impossible que des triangulaires puissent avoir lieu avec la présence d'un candidat RN. Il faut donc que les candidats obtiennent plus de 12,5% des inscrits pour ce type d'élection. Le politologue de Sciences Po Bordeaux, Ludovic Renard, pronostique un front républicain possible dans la région " pour éviter qu'un candidat RN ne soit élu".

Il faudra compter avec l'intérêt ou pas... des électeurs. Et Ludovic Renard de rappeler " le désintérêt des Français en 2017 avec 50 % d'abstention" pour les législatives. 

Enfin, l'ancrage local des députés peut jouer. Du moins, c'était la tradition là aussi. Mais elle a volé en éclat en 2017 avec des personnalités socialistes implantées de longue date, populaires, qui n'ont pas pu conserver leur siège.  

Un coup d'œil sur la carte de France 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité