• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rachat des Girondins de Bordeaux : Joseph DaGrosa et Nicolas de Tavernost reçus par Alain Juppé

Joseph DaGrosa (à gauche) souriant à son arrivée à la mairie de Bordeaux. / © Nicolas Morin
Joseph DaGrosa (à gauche) souriant à son arrivée à la mairie de Bordeaux. / © Nicolas Morin

Pour finaliser l'opération de rachat des Girondins de Bordeaux, une réunion se tient ce jeudi midi à la mairie de Bordeaux. Le maire Alain Juppé reçoit Joseph DaGrosa, le futur repreneur, et Alain de Tavernost, l'actuel propriétaire. 

Par AR

Le probable futur repreneur des Girondins de Bordeaux, Joseph DaGrosa (à gauche sur la photo), a été reçu à la mairie de Bordeaux, ce jeudi 13 septembre, pour y rencontrer Alain Juppé. Il en est ressorti après 30 minutes d'entretien. 
 
 


Rachat des Girondins de Bordeaux : enfin la réunion au sommet à la mairie de Bordeaux  : 
 
Joseph Dagrosa à Bordeaux
Joseph Dagrosa, repreneur des Girondins s'est brièvement exprimé à l'issue d'un entretien avec le maire de Bordeaux Alain Juppé. L'actuel patron des Girondins, Nicolas De Tavernost, était aussi présent.


Pour le maire de Bordeaux, c'est l'occasion de jauger la fiabilité du projet de reprise du club, et surtout d'obtenir des assurances sur la garantie financière versée pour le loyer annuel du stade occupé par les Girondins.

Cette question sera ensuite examinée par le conseil de Bordeaux Métropole le 28 septembre.

Un montage pour "échapper à l'impôt" ? 

 
Selon l'élu Matthieu Rouveyre, conseiller municipal de Bordeaux au sein du groupe socialiste, le futur repreneur des Girondins, qui publie une note à ce sujet sur son blog, "GACP a mis au point un montage juridique complexe qui lui permettra d’échapper en partie à la fiscalité française en recourant notamment à une holding au Luxembourg."

"Grâce à ce montage, les dividendes que la holding percevra de sa filiale française seront totalement exonérés d’impôts et les plus-values réalisées sur des actions de la filiale seront également exonérées" note l'élu . 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus