Réactivation des unités de réanimation covid-19, cellule de crise : Bordeaux s'apprête à faire face à la deuxième vague

La situation est de plus en plus tendue dans les hopitaux de la Région et dans la Métropole bordelaise où les autorités sanitaires craignent la saturation des services de réanimation. 

A Bordeaux, les chiffres ne sont pas bons. Mais concrètement, c'est à l'hôpital et dans les structures de crise que les choses se corsent.

A Pessac, au centre de réanimation Magellan de l'Hôpital Haut-Lévêque, l'unité covid a été réactivée depuis une semaine. Elle vient de se remplir, avec notamment quatre patients venant de la région Rhône-Alpes.  

Docteur Hadrien Rozé, Médecin réanimation polyvalente Magellan : "Nous on a pu aider pendant la première vague, on a pu aider aussi là cette deuxième vague mais s'il y a beaucoup de cas sur l'Aquitaine on devra s'occuper de nos patients ici, on peut craindre en cela que ce soit plus difficile".

C'est ainsi que le personnel soignant s'apprête à affronter une deuxième vague sans précédent en Aquitaine. Ce mardi 27 octobre, on compte sur tous les hôpitaux bordelais 27 patients covid en réanimation.


 
L'hôpital doit s'adapter en permanence. La cellule de crise se rassemble quotidiennement pour réévaluer les besoins.
L'hôpital doit s'adapter en permanence. La cellule de crise se rassemble quotidiennement pour réévaluer les besoins.


L'hôpital doit pouvoir s'adapter en permanence. Dans ces cellules de crise, chaque jour, on échafaude de nouveaux scenari avec sans doute des annulations, reports d'interventions dans d'autres services.
 
Réactivation des unités de réanimation covid : Bordeaux s'apprête à faire face à la deuxième vague
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société