Sécurité à Bordeaux : y aura-t-il une police municipale armée ?

A l'occasion d'un premier bilan du dispositif "quartier de reconquête républicaine" dans le secteur Bordeaux-Maritime, le maire Nicolas Florian annonce des mesures renforcées pour lutter contre la délinquance dans la ville. Un enjeu électoral à quatre mois des municipales.

Par V.D.

C'est un bilan jugé positif mais sans chiffres !

Stupeur ce mercredi 6 novembre lors d'un point presse sur le bilan du dispositif "quartier de reconquête républicaine" dans le quartier Bordeaux Maritime : aucun chiffre détaillé n'a été délivré par les autorités pour justifier la réussite de 18 mois d'expérience. 

Autour de la table notamment, Fabienne Buccio (préfète de la Gironde), Frédérique Porterie(nouvelle Procureure de la République de Bordeaux) ou Nicolas Florian (maire de Bordeaux).
Seule tendance avancée par la Préfète de Gironde : la mise en place du dispositif "quartier de reconquête républicaine" a fait baisser la délinquance dans le secteur Bordeaux-Maritime.
Elle serait ainsi passer de 15 % de la délinquance globale de Bordeaux à 10 %.

Les autorités annoncent dans la foulée leur intention de mener de nouvelles actions dans cette zone qui regroupe le quartier populaire des Aubiers, celui des Bassins à flot, de Bacalan et du nouvel écoquartier Ginko.
 
© F3 Nouvelle Aquitaine
© F3 Nouvelle Aquitaine
 

La sécurité : un enjeu de campagne électorale à Bordeaux


S'appuyant sur ces bons résultats dans le quartier Bordeaux-Maritime, le maire de Bordeaux Nicolas Florian annonce une série de mesures sécuritaires.

Je ne laisserai pas la ville sombrer dans une insécurité et une incivilité quotidienne.

La question de la sécurité à Bordeaux s'est en effet invitée en conseil municipal le lundi 7 octobre.
L'opposition est montée au créneau après une série de bagarres et d'agressions dans le quartier Saint Michel.
Fin septembre, un jeune homme de 25 ans était tué en plein centre-ville lors d'une rixe impliquant des SDF, place Saint Projet.

Jean Louis David, l'adjoint au maire chargé de la vie urbaine et de la proximité, avait alors évoqué une situation inquiétante malgré les efforts des policiers municipaux.
 

Bientôt une police municipale armée ?



Nicolas Florian demande donc un rapport sur l'armement de la police municipale avant de soumettre la proposition en conseil municipal d'ici la fin de l'année.

Il annonce une vingtaine de postes de policiers municipaux à pourvoir et la création d'une brigade canine.
Il propose aussi que le système de vidéosurveillance de la ville soit mis en accès direct à la police nationale.

Il évoque enfin la possibilité de convoquer en mairie les parents de jeunes ayant troublé l'ordre public dans le cadre du dispositif légal de rappel à l'ordre.
 
Interview de Nicolas Florian sur le renforcement des mesures de lutte contre la délinquance à Bordeaux


A quatre mois des élections municipales, le thème de l'insécurité n'a jamais été aussi présent dans le débat politique bordelais.
Mais il faudra encore patienter pour connaître la réalité des chiffres : les statistiques sur la délinquance ne sont révélés qu'une fois par an par les autorités, en janvier.

Les quartiers de reconquête républicaine, c'est quoi ?

Ce dispositif prévoit des effectifs supplémentaires de policiers ou gendarmes, jusqu'à 30 fonctionnaires ou militaires.

Leur mission : renforcer la présence des forces de l'ordre sur la voie publique et assurer le lien avec la population dans des zones où la délinquance est plus importante qu'ailleurs.

En fevrier 2019, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lancé une deuxième vague de 32 quartiers de reconquête républicaine (QRR) dans le cadre de la réforme de la police de sécurité du quotidien. 
Son prédécesseur Gérard Collomb avait créé en 2018 quinze premiers quartiers dont celui de Bordeaux-Maritime et l'Ousse-des-Bois à Pau.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus