Soldes d'hiver à Bordeaux : du stock à écouler en moins de temps

Les soldes d'hiver débutent ce mercredi 20 janvier et pour un mois. Leurs dates ont été décalées de deux semaines en raison de la crise sanitaire mais le couvre-feu pourrait également changer la donne.

Dans les boutiques du centre-ville de Bordeaux, on se prépare aux soldes d'hiver. Ici, on a déjà intégré l'instauration du couvre-feu à 18 heures qui vide les rues de la ville. Et beaucoup ont réaménagé leurs horaires d'ouverture. Mais le plus dur reste sans doute d'attirer la clientèle. 
En temps de crise sanitaire, seuls les commerces restent ouverts : ni café, ni restaurant pour se restaurer, se mettre au chaud ou aller aux toilettes.

Les commerçants doivent donc être inventifs et par exemple solliciter, à coup de mails ou SMS, les clients fidèles à se déplacer en boutique. Le tout avant 18 heures.

Il faut savoir que dans l'habillement, 20% du chiffre d'affaires se fait en fin de journée. Les commerçants espèrent que chacun changera aussi ses habitudes d'achat. Ils ont demandé également à pouvoir ouvrir les deux dimanches des soldes.

Selon Christian Baulme, Président de la Ronde des Quartiers - Bordeaux : les commerçants "font ce qu'ils faisaient d'habitude. Mais ils ont moins de stock parce qu'ils ont moins acheté (...) Ce qui leur permet de faire des soldes à peu près sereinement. Ce qu'il ne faut pas, c'est qu'on ferme dans une semaine..."

En "boutiques plutôt que sur les plateformes"

Pour Bruno Tripon, Président de l'association des commerçants Grands Hommes et Triangle d’Or - Bordeaux, les boutiques de luxe du secteur jouent gros : "dans l'habillement, ce sont des produits très saisonniers et les soldes c'est vraiment très important pour eux".

Et pour passer cette crise il rappelle que les prêts garantis par l'état sont présents mais qu'il faudra bien les rembourser. Et tout en rappelant qu'à Bordeaux, l'activité commerçante emploie entre 50 et 60 000 salariés, il lance un appe aux clients pour qu'ils viennent faire "leurs achats en boutiques plutôt que sur les plateformes".

Le masque reste obligatoire en centre-ville de Bordeaux.
Le masque reste obligatoire en centre-ville de Bordeaux.

Les soldes, ça se prépare avec reportage de Karim Jbali et Nicolas Pressigout. >> 

Soldes d'hiver à Bordeaux : du stock à écouler en moins de temps

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie