Stade Chaban-Delmas : 100 ans d’histoire pour un lieu mythique

Le stade Chaban-Delmas fêtera ses 100 ans le mardi 14 mai 2024. Retour sur les particularités de ce stade qui se distingue par son architecture incomparable. Pour souffler les 100 bougies, le match des Légendes réunit les stars qui ont fait vibrer les lieux mardi 14 mai, une soirée exceptionnelle à suivre en direct sur France 3 NoA dès 19H55 ce mardi 14 mai.

Le stade Chaban-Delmas a sans doute sa place au panthéon des stades français les plus mythiques. Berceau des Girondins de Bordeaux pendant des décennies, il a été témoin des plus belles heures des marine et blanc qui l’ont quitté en 2015.

Zidane, Pelé ou encore Maradonna, les plus grands joueurs ont foulé cette pelouse qui aura abrité les plus belles compétitions. Ce stade de 34 000 personnes a notamment accueilli seize matchs de Coupe du monde, de foot et de rugby, deux demi-finales de Coupe d'Europe et pas moins de vingt-sept arrivées d'étapes du Tour de France, Sans compter plusieurs grands concerts.

Doté d'une architecture unique, il regorge d’histoire, d’anecdotes et de souvenirs.

Un stade spécial dès la conception

Lorsqu’on arrive en face du stade Chaban-Delmas, une chose nous marque inévitablement. Cette grande arche de plus de 20 mètres de haut présent à l’entrée du stade qui nous plonge directement dans le décor. C’est l’une des particularités de ce stade construit en 1924 par les architectes Raoul Jourde et Jacques d’Welles avant d’être inauguré en 1938.

L'ancienne légende des Girondins, enfant du pays, Alain Giresse est très attaché à ce stade. 

Cette arche, cela signifie que ce stade est là… C’est majestueux, c’est presque un arc de triomphe.

Alain Giresse

Légende des Girondins de Bordeaux

En entrant, on reconnaît l’influence bordelaise avec ses courbes novatrices et ses voûtes moulées dans du béton. Le stade est le seul au monde à être entièrement couvert sans pilier dans les tribunes, une "véritable prouesse architecturale qui n’a pas d’équivalent en France" explique Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux lors d'une conférence de presse en mars 2024 pour annoncer les festivités du centenaire du stade.

Lorsque l’on pénètre dans cet antre, on peut sentir tout le poids de l’histoire, de la passion qui a animé ses tribunes et de la magie qu’abrite Chaban-Delmas. Une histoire qui est encore présente à travers même la pierre.

Bien que rénové en 1986 et en 1998, le parc Lescure, de son ancien nom, conserve ses anciens gradins de 1938 sous les tribunes actuelles. Une présence qui renforce encore l’aspect historique du stade.

Un tunnel interminable

Si ce stade possède un signe qui le distingue définitivement des autres et qui en fait un lieu unique au monde, c’est bien son tunnel mythique. Il mesure 150 mètres, ce qui en fait le tunnel de stade le plus long d’Europe.

150 mètres durant lesquels on pense au match, on ressasse les actions lors de la mi-temps, 150 mètres de satisfaction ou de déception à la fin du match, une longue traversée qui ne laisse personne indifférent comme le relatent certains anciens joueurs dans l'ouvrage "Lescure Insolite" de Laurent Brun (Editions Sud-Ouest).

On avait toujours le temps de réfléchir au match... de sortir de la première période avant même que le coach nous parle…Disons que l’on était déjà en train de travailler dans nos têtes, parce qu’il y avait cette bonne distance pour y réfléchir

Fernando Menegazzo

Ancien milieu de terrain des Girondins de Bordeaux

Une véritable particularité qui a surpris nombre d’adversaires, arbitres et même supporters ayant eu la chance de fouler la pelouse au fil des années.

Il est trop long ce tunnel ! La première fois que je suis venu à Bordeaux, c’était avec Le Havre et je m’étais dit que ce n’était pas croyable d’avoir un tunnel comme ca !

Souleymane Diawara

Défenseur central des Girondins de Bordeaux entre 2007 et 2009

Ce tunnel fait partie de l’histoire des Girondins, long et sombre avec une tension à son paroxysme entre les protagonistes. Il est source de nombreux fantasmes sur ce qu’il s’y serait passé.

Entre intimidations, insultes ou embrouilles, seuls les murs connaissent toute la vérité. Conscients de la particularité du tunnel, certains s'arrangeaient pour ne pas avoir à marcher les fameux 150 mètres près de l'adversaire.

 

À l’époque, nous avions un rituel. Nous nous mettions à l’entrée du tunnel et nous attendions que les adversaires s’avancent en marchant. Nous les laissions passer et, d’un seul coup, nous partions tous ensemble en courant à l’intérieur puis les doublions en criant … C’était pour les intimider !

François Grenet

Défenseur des Girondins de Bordeaux entre 1992 et 2002

Terrain de jeu de l'UBB depuis 2016, le stade et son immense tunnel n'ont pas manqué de surprendre et d'impressionner aussi les rugbymen qui s'y sont aventurés.

ça reste une chose même après 6 ans de présence qui est vraiment à part …Dans ce couloir quand nous, les joueurs, nous marchons quasiment en silence et qu’ensuite, le fait de sortir comme ça, ça nous donne un peu la même impression que celle des gladiateurs.

Matthew  Clarkin

Joueur de l'UBB entre 2010 et 2016

Ce sont toutes ces choses qui font du Stade Chaban-Delmas un lieu unique et qui lui ont valu l’inscription au registre des monuments historiques depuis le 24 octobre 2022.

Le mardi 14 mai 2024 marquera les 100 ans du stade, 100 ans d'histoire et de passion. Pour l’occasion, un match des légendes est organisé. Il regroupe des légendes des Girondins telles que Giresse, Chamakh ou Lizarrazu face aux joueurs du Variétés club de France.

Un match à suivre en direct sur France 3 NoA dès 19H55 ce mardi 14 mai et sur France.TV en direct et en replay.