Top 14 : l'UBB affronte Toulouse ce samedi, 33 000 supporters attendus

Publié le
Écrit par J. Chapman
Les joueurs de l'UBB affronteront Toulouse ce samedi.
Les joueurs de l'UBB affronteront Toulouse ce samedi. © ROMAIN PERROCHEAU / AFP

Ce samedi, l’UBB sera en position de challenger face au leader du Top 14, le stade Toulousain. Un match décisif, joué au stade Chaban-Delmas, face à 33 000 supporters.

Les deuxièmes contre les premiers. Ce samedi, le stade Chaban-Delmas accueillera la rencontre entre l’Union Bordeaux-Bègles et le Stade Toulousain. Un véritable défi pour les hommes d’Urios : après quatre tentatives la saison dernière, ils veulent inverser la tendance et prendre le haut du podium, place des toulousains.

Pas de psychologique

Ils sont confiants et ne veulent surtout pas laisser le psychologique gagner du terrain, même si “on les connaît par cœur comme eux nous connaissent par cœur”, souligne Christophe Urios, entraîneur de l’UBB.

“C’est une sacrée équipe, mais c'est un match de plus, qu’il faut préparer sérieusement comme tout le reste de la saison”, assure Thomas Jolmes, deuxième ligne de l’UBB.

Car les bordelo-béglais ne sont qu’à deux points de retard au classement. Alors depuis toute la semaine, il a fallu préparer la rencontre. “On sait que c’est des joueurs qui gagnent le un contre un, donc il va falloir dominer ça, assurer les connexions intérieures et éviter qu’ils ne se fassent des passes. En défense, il faut surtout ne pas reculer”, analyse Thomas Jolmes.

Mais face aux Toulousains, pas le droit à l’erreur. Et s’il faut bien connaître son adversaire, il faut surtout parer ses faiblesses. “Les choses à ne pas faire : avoir un mauvais jeu au pied, ne pas être efficace. Il va falloir qu’on soit extrêmement précis et efficace dans notre jeu. C’est une équipe de haut niveau qui avec pas grand-chose arrive à gagner le match”, souligne Christophe Urios.

33 000 supporters

Et ils espèrent être de nouveau poussés par leurs supporters, de retour en nombre ce samedi : ils seront 33 000 ce samedi dans les gradins du stade Chaban-Delmas. “Déjà que le stade à moitié plein, c’était impressionnant alors 33 000 personnes, ça va être incroyable. J’ai hâte”, sourit Thomas Jolmes.

Le match se jouera à guichets fermés, les places vendues en quelques jours. Michel Forestier fait partie des chanceux. “C’est parti en deux jours. Rien que pour avoir des places à côté c’était compliqué et deux heures après avoir fait la réservation, il n’y en avait plus”, se souvient-il.

Comme les autres supporters, impossible pour lui de manquer ce “très beau match”. “Depuis l’arrivée d’Urios, on a un changement phénoménal, l’UBB est vraiment devenue l’une des meilleures équipes du Top 14 alors un match avec deux belles équipes comme celles-là, c’était presque obligatoire”, assure le supporter de l’UBB.

Sur les derniers temps, ils nous portent tout le temps. C'est un public de connaisseurs.

Christophe Urios, entraîneur de l'UBB

Car côté joueur, il va aussi falloir convaincre le public. "Ça n'a pas toujours été un public qui pousse son équipe, mais sur les derniers temps, ils nous portent tout le temps. C'est un public de connaisseurs”, rappelle Christophe Urios.
Mais si Michel sera attentif aux joueurs sur le terrain, il cherche aussi “la fête et la joie” du public bordelo-béglais. “J’y vais avec des amis, et je sais déjà que dimanche, je n’aurais plus de voix”, s’amuse le supporter.

Car le rugby, “ça se partage”, selon Michel. Un moment qu’ils pourront enfin revivre: le stade n’avait pas été complet depuis mars 2020.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.