Top 14: "Mission accomplie" pour Bordeaux-Bègles face à Agen

Christophe Urios (coach UBB) lors de sa conférence de presse de rentrée.  01/07/2019
Christophe Urios (coach UBB) lors de sa conférence de presse de rentrée. 01/07/2019 © G.Coulon

Bordeaux-Bègles, sérieux à défaut d'être brillant, a profité vendredi soir de son premier match en retard disputé à Agen (49-3) pour asseoir sa place de qualifiable et se positionner à la 4e place du Top 14, juste devant
Clermont. 
    Gagner, si possible avec le bonus offensif comme les douze derniers adversaires du SUA, tel était l'objectif des hommes de Christophe Urios, qui ont définitivement évacué leur période Covid d'avril et leur échec début mai en demi-finale européenne face à Toulouse. 
    Pour le mini-marathon à venir avec trois matches en neuf jours (Agen, Montpellier et Toulouse), le manager girondin avait décidé de faire tourner son effectif en Lot-et-Garonne. Bien lui en a pris. 
    Une bonne entame avec deux essais des internationaux Cameron Woki sur interception et après une course de 70 m (7e) et Yoram Moefana en bout de ligne pour conclure un temps fort (13e), et son UBB s'est rapidement mise à l'abri de tout faux pas chez la lanterne rouge agenaise, soutenue par un petit millier de spectateurs et
des bandas, qui a rivalisé vingt minutes avant de plier autour de la mi-temps.

    Avant la sirène, Woki a conclu en force une pénaltouche, juste après Pablo Uberti a percé comme dans du beurre pour inscrire en solo un essai en première main (28-3), le quatrième du jour. 
    La pluie, omniprésente, n'a pas permis au jeu de se développer, pas plus que les mêlées, quasiment toutes instables. 
    Après les premiers changements, les Girondins ont mis une nouvelle couche en envoyant
derrière la ligne le jeune Jean-Baptiste Lachaise (60e). 
    Sur la fin, Uberti s'est offert un doublé en récupérant un petit jeu au pied par dessus de Ben Botica (75), qui a conclu ce festival par un essai personnel (80+2e) devant des Agenais plein de fatalisme. 


 

Christophe Urios (manager de Bordeaux-Bègles, vainqueur à Agen)

"C'est mission accomplie. Je suis satisfait du sérieux des mecs. C'était un match pas facile à préparer. On a voulu bouger les lignes en mettant des mecs au repos pour créer de l'émulation dans le groupe. Les gars sont restés sérieux jusqu'au bout. On a été un peu contrés dans l'impact physique en première période, mais on tourne devant assez confortablement (3-21). Cette équipe me bluffe dans l'appropriation du projet. Ce groupe est frais, c'est fondamental avec trois matchs en huit jours. On ne va pas parler encore de barrage à domicile (l'UBB est remontée à la 4e place). Mais on sait qu'à partir de notre prochaine victoire bonifiée, on sera sûr d'être qualifiés"
    
    
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
union bordeaux-bègles rugby sport