Victorieux contre Metz, les Girondins de Bordeaux décrochent leur place en Europa League !

Qui aurait cru, il y a encore quelques mois alors que Bordeaux traversait une saison si difficile, marquée par une longue série de défaites et un changement d'entraîneur, que les Girondins accrocheraient finalement la 6e place du classement ? 

Les Girondins célèbrent leur victoire contre Metz, le 19 mai 2018 au stade Saint Symphorien.
Les Girondins célèbrent leur victoire contre Metz, le 19 mai 2018 au stade Saint Symphorien. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Si Metz, déjà reléguée, semblait être à la portée des ambitions girondines, Bordeaux a su terminer sa saison en beauté en s'imposant facilement 4-0. Et grâce à la victoire de Lyon sur Nice, ils ont pu rejoindre la 6e place du classement, synonyme d'une qualification pour l'Europa League. 

Face à la lanterne rouge du championnant, les Girondins se sont rapidement rassurés en ouvrant la marque par Braithwaite, qui reprenait d'abord un corner de Malcolm dans une défense dépassée (10e).

Sur un centre de Poundje, Malcom reprenait ensuite un ballon mal dégagé par Kawashima pour doubler la mise (2-0, 17e).

Sur un centre de Braithwaite, enfin, Kamano profitait de la mauvaise sortie du gardien japonais (44e).

Les Messins, derniers depuis la quatrième journée et relégués officiellement depuis la trente-cinquième, se reprenaient après la pause et auraient mérité de réduire la marque.

Mais Niane trouvait le poteau (62e). Et, symbole de la saison mosellane, un centre-tir chanceux de De Preville lobait Kawashima (4-0, 78e).

 Gustavo Poyet et Stéphane Martin applaudissent la fin du match, le 19 mai 2018 contre Metz, sur la pelouse du  stade Saint-Symphorien.
Gustavo Poyet et Stéphane Martin applaudissent la fin du match, le 19 mai 2018 contre Metz, sur la pelouse du stade Saint-Symphorien. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP


Une fois le match terminé, les Girondins ont célébré leur fin de saison en attendant patiemment le résultat final de Nice, pour ensuite continuer la fête dans les vestiaires. 

 

Gustavo Poyet : " Nous avons vécu quelque chose de spécial"
"Je pense que le plus important c'est qu'on a fait notre travail. On a vécu quelque chose de spécial. C'était vraiment particulier de suivre le match de Lyon avec les supporters et les joueurs sur un téléphone. Mais c'était difficile à regarder. Je ne voulais pas qu'on me donne le résultat pendant le match, mais on m'en a parlé" a déclaré l'entraîneur des Girondins une fois la qualification acquise. 

A posteriori, Gustavo Poyet juge que le match contre le Losc a été le "déclic" de la saison. "Mais le match qui a rendu l'Europe possible, c'est la victoire à Saint-Etienne". L'entraîneur doit maintenant se préparer à ce défi de la League Europa. Mais, "les joueurs méritent de passer une bonne semaine. Mon été a déjà beaucoup changé parce que je reste jusqu'à vendredi alors qu'habituellement je pars rapidement en vacances."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport ligue 1
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter