VIDÉO. Européennes 2024 : agriculture, environnement, transports, immigration, les propositions de la liste Rassemblement national

Quelles sont les visions de cette liste conduite par Jordan Bardella sur l'agriculture, qui vient de connaître une grave crise, le pacte vert et l'écologie, les transports ferroviaires, les méga camions, l'immigration ? Nous avons posé toutes ces questions à Julie Rechagneux, candidate originaire de Gironde. L'intégralité de l'interview est à découvrir en vidéo à la fin de cet article.

"Nous voulons une autre Europe, ce que veulent la majorité des Français."  Julie Rechagneux, candidate à d'extrême-droite de l'échiquier, porte le message du Rassemblement national en 18e position sur la liste de Jordan Bardella. Elle est élue à Lormont, près de Bordeaux, et au Conseil régional. Dans un passé récent, le parti de Marine Le Pen n'était pas pro européen. Julie Rechagneux explique ce changement de posture par l'évolution des pays eux-mêmes : "Nous mettons beaucoup d'espoirs dans certains pays qui, eux aussi, mettent en avant les peuples."

Renationaliser l'agriculture

La crise agricole récente a montré le rapprochement de certains agriculteurs, engagés dans le mouvement, avec les positions défendues par le Rassemblement National. Julie Rechagneux appuie leur colère et dénonce la politique européenne en matière agricole. Pour autant, la nouvelle Pac a reçu l'approbation de son parti.  

La Pac, si nous l'avons votée, c'est parce qu'il y a une partie qui a été renationalisée. 

Julie Rechagneux

Candidate de la liste Rassemblement National aux élections européennes

Et pour le RN, la méthode à promouvoir est celle du patriotisme économique adapté à l'agriculture : "Protéger notre agriculture de la concurrence extérieure des pays au sein même de l'Union Européenne et à l'autre bout du monde."

"Quelques reculades" bienvenues dans le pacte vert

L'écologie autrement pour le RN, "c'est surtout une écologie décidée avec les producteurs". La candidate y oppose les décisions des " technocrates et des fonctionnaires qui parfois n'ont jamais mis les pieds sur une terre agricole"

Moi je crois que les paysans savent ce qui est bon pour la planète

Julie Rechagneux

candidate de la liste Rassemblement National aux élections européennes

Le Pacte vert, voté récemment au Parlement européen, n'inclut pas le texte entérinant la réduction de 50 % de l'usage des pesticides d'ici 2030. "Effectivement, il y a eu quelques reculades sur des projets et tant mieux, nous avons voté contre la fin des pesticides, il n'y a pas d'alternatives." 

Elle remet en cause les décisions actuelles. "Je crois surtout qu'il faut arrêter de se mettre des objectifs, par exemple la neutralité carbone en 2050, qui ne se base sur rien".

Des trains plus que des méga camions

Pour prendre un exemple régional, la candidate RN déplore l'engagement financier élevé du Conseil Régional dans le prolongement de la LGV au delà de Bordeaux. Des sommes considérables qui seraient davantage profitables aux trains du quotidien selon Julie Rechagneux, qui est également élue régionale de Nouvelle-Aquitaine. 

Nous nous considérons que l'UE ne doit plus financer ce projet. 

Julie Rechagneux

candidate de la liste Rassemblement National aux élections européennes

La crainte est de voir aussi le fret ferroviaire et fluvial délaissé au profit de la route et notamment des méga camions, ces véhicules de 25 mètres de long qui ne circulent pas en France, mais sont autorisés chez nos voisins européens.  "Nous sommes contre la circulation des Méga camions sur les routes européennes" pour des raisons de sécurité routière et de dégradation des routes détaille ensuite la candidate.

Coûteuse immigration

C'est le credo de la liste Bardella. "L'immigration n'est pas une chance pour l'Europe parce qu'elle a un coût sécuritaire, un coût identitaire et un coût social."
La ligne politique est affichée. "Nous prônons le refoulement des migrants illégaux."

Les Français n'en veulent plus. Ils ont trop pris leur part.

Julie Rechagneux

candidate de la liste Rassemblement National aux élections européennes

Mais des secteurs d'activité, qui sont à la peine, sont ouverts à cette main d'œuvre étrangère comme dans la viticulture ou encore l'arboriculture, la restauration. Le RN envisage la solution autrement qu'en ayant recours aux étrangers. "Les salaires ont été baissés, les conditions sont difficiles." Donc pour répondre à ce besoin, la candidate prône moins de contraintes sur le travail, l'ouverture du marché du travail à la jeunesse dès 14 ans. "Il y a plein de jeunes qui veulent travailler pour avoir un peu d'argent," appuie-t-elle

"Le défi majeur, c'est d'opposer notre projet, qui est un projet de mise en valeur des nations au sein de l'Europe et le projet d'Emmanuel Macron et Valérie Hayer qui est fédéraliste". Voici les mots choisis par la candidate RN pour résumer sa vision prioritaire de l'Europe.  

VIDEO ⇒ L'entretien en intégralité 

Il y a 24 listes engagées en France dans ce scrutin européen consultables en cliquant ici. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité