Vieille démocratie cherche assesseurs pour organiser les élections, vaccins en récompense

Les mairies craignent de manquer d'assesseurs pour organiser les scrutins régionaux et départementaux des 20 et 27 juin prochains. Les volontaires auront un accès facilité à la vaccination, quelque soit leur âge.

Un bureau de vote à Bordeaux, le 15 mars 2020, lors du premier tour des élections municipales.
Un bureau de vote à Bordeaux, le 15 mars 2020, lors du premier tour des élections municipales. © Nicolas Tucat / AFP

Le vote électronique n'est encore qu'une arlésienne. Promesse du candidat Emmanuel Macron en 2017, le président de la République pourrait le mettre en oeuvre pour les élections présidentielles de 2022.

Pour élire les conseillers départementaux et régionaux, les électeurs devront donc encore glisser un bulletin dans l'urne les 20 et 27 juin prochains. Et des assesseurs devront s'assurer de la sincérité du scrutin.

Ces élections territoriales ne sont traditionnellement pas celles qui mobilisent le plus les citoyens. Mais l'expérience des élections municipales de 2020, dont le premier tour s'était déroulé deux jours avant le premier confinement et alors qu'une étude scientifique menée par des chercheurs du CNRS a mis en évidence la hausse de mortalité consécutive au 15 mars 2020, pourrait bien refroidir encore plus les ardeurs des électeurs.

Deux scrutins, deux fois plus d'assesseurs

Quelque soit la participation, les mairies doivent mettre en place le même nombre de bureaux de vote. Mais compte tenu de la double élection, régionale et départementale, il faut multiplier le nombre d'assesseurs par deux.
A Bordeaux, 148 bureaux de vote seront ouverts de 8 à 20h. Conséquence, la ville cherche pas loin de 800 assesseurs. Un véritable défi pour Delphine Jamet, l'élue en charge de l'organisation de ce rendez-vous démocratique.

Sans assesseur, le scrutin ne peut pas avoir lieu. Et les échéances à venir sont importantes pour nos territoires. Les volontaires peuvent s'inscrire sur le site : Bordeaux.fr et remplir un formulaire en ligne dès maintenant. Ils recevront par courrier une attestation de priorité d'accès à la vaccination.

Delphine Jamet, adjointe au maire de Bordeaux en charge de l'administration générale

Prioritaires pour la vaccination

La vaccination des assesseurs, c'est l'une des recommandations du Conseil scientifique. Le ministère de l'Intérieur a envoyé une circulaire aux communes dans ce sens le 28 avril. Pour bénéficier des deux doses d'ici le 20 juin, les candidats doivent rapidement prendre rendez-vous sur Doctolib en cochant la case "plus de 60 ans". L'attestation de priorité d'accès à la vaccination sera à présenter le jour de la première injection.

Les assesseurs s'engagent à tenir les bureaux de vote lors des deux tours de scrutin. Ceux qui ne seront pas vaccinés devront avoir été testés négatif à la Covid-19 dans les 48h précédentes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique élections élections régionales