Viticulture : soulagement pour les vins et spiritueux français après l'accord entre l'Europe et les Etats-Unis

Les exportateurs de vins et spiritueux français se sont déclarés mardi "soulagés" après l'accord entre les Etats-Unis et l'Union européenne sur les droits de douane punitifs qu'ils s'infligent mutuellement dans le cadre de leur conflit commercial autour des avionneurs Boeing et Airbus.

Baisse de la consommation de vin : la viticulture s'inquiète
Baisse de la consommation de vin : la viticulture s'inquiète © France 3 Aquitaine

Washington et Bruxelles ont accepté de suspendre pendant cinq ans ces surtaxes, a expliqué la Représentante américaine au Commerce Katherine Tai, à l'occasion d'un sommet UE/Etats-Unis à Bruxelles.
Ces surtaxes de 25% frappaient notamment les importations américaines de vins français (non effervescents) et les eaux-de vie de vin comme le cognac.
Imposées par Donald Trump, elles avaient été suspendues par la nouvelle administration américaine en mars pour quatre mois. Cette trêve devait prendre fin le 11 juillet.  

"Nous sommes soulagés car cela donne une visibilité aux entreprises", a déclaré à l'AFP Nicolas Ozanam, délégué général de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS).
"De ce point de vue, nous sommes satisfaits par cette décision sur le court terme", a-t-il dit.

"En même temps, on n'a pas réglé définitivement le dossier", a-t-il relevé. "Nous ne pouvons qu'appeler les autorités américaines et européennes à profiter de cet élan et de cette coopération retrouvée pour poursuivre les efforts et clore définitivement ce conflit", a-t-il dit.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie monde international