Covid-19 : A Soulac-sur-mer, sur la côte girondine, le centre de vaccination manque de doses de vaccins

La station balnéaire de Soulac-sur-mer a ouvert un centre de vaccination fin juin. Mais depuis les annonces du Président de la République, touristes et saisonniers affluent et la commune du Nord-Médoc, si elle a mobilisé des bénévoles en nombre suffisant, n'a pas assez de doses de vaccins Pfizer.
© F3 Aquitaine

Depuis le 7 juin et jusqu'au 28 août,  un centre de vaccination est ouvert au Palais des Congrès de Soulac-sur-Mer.  Toute personne de plus de 12 ans peut prendre rendez-vous du lundi au vendredi de 9h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00. Le vaccin disponible est le Pfizer/BioNTech indique la mairie sur son site. En théorie, il est possible de se présenter sans rendez-vous. 

 

 

Car début juillet, le gouvernement a voulu donner la possibilité aux Français de se faire vacciner sur leur lieu de vacances. Soulac-sur-mer s'est donc organisé. La commune passe de 3000 habitant à 50 000 en période estivale. Et pour Xavier Pinta, le maire de Soulac-sur-mer, président de la Communauté de communes Médoc-Atlantique, ouvrir ce centre répondait à un besoin.

 

Le centre de vaccination au Palais des Congrès de Soulac-sur-mer est ouvert tout l'été.
Le centre de vaccination au Palais des Congrès de Soulac-sur-mer est ouvert tout l'été. © F3 Aquitaine

 

D'abord à celui des touristes mais aussi à celui des saisonniers, des commerçants et des personnes âgées qui ne pouvaient pas se déplacer et qui n'avaient pas pu se faire vacciner. "C'était indispensable" résume l'élu.  Et tout allait bien jusqu'aux annonces d'Emmanuel Macron lundi dernier. La menace d'un pass sanitaire élargi pour lutter contre la propagation fulgurante du variant delta, a précipité les prises de rendez-vous. 

Après les déclarations du président de la République, ça a été l'explosion. On a vu une accélération des demandes de vaccination. A tel point que, aujourd'hui, on a deux lignes de vaccination et il en faudrait une troisième. On vaccine 1050 personnes par semaine, on pourrait presque faire le double. 

La municipalité a mis en place l'organisation adéquate. Une trentaine de bénévoles a été mobilisée pour accueillir les candidats à la vaccination comme l'explique Agnès Perge, infirmière à la retraite et élue au conseil municipal.  

On a le personnel qu'il faut, les vaccinateurs, les prescripteurs, du personnel de la mairie ou des bénévoles à l'accueil ou des élus du conseil municipal. Au niveau organisationnel, tout va bien. Ce qui nous manque, ce sont les doses. Depuis les annonces du Président incitant à aller se faire vacciner même sans rendez-vous, on refuse des personnes toutes les cinq minutes. On a une petite réserve au niveau des doses. On fonctionne sur cette réserve qui fond comme neige au soleil. Il va falloir qu'on fasse attention, sinon on ne va plus pouvoir honorer les rendez-vous. 

Les saisonniers de la restauration ou de l'hôtellerie de plein air, les sauveteurs, les animateurs sont vaccinés en priorité. Les touristes, eux, sont placés sur liste d'attente. Le site de Doctolib, ce jour, indique qu' "aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination".

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société littoral vacances sorties et loisirs