Détection de listéria : arrêt immédiat des activités de la Charcuterie Bordelaise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cendrine Albo

Le préfet de Gironde a ordonné l'arrêt immédiat des activités de production et de distribution des produits à base de viande prêts à être consommés de la Charcuterie Bordelaise. Une enquête sanitaire a révélé des manquements graves à la réglementation relative à la sécurité des denrées alimentaires

La présence de "Listeria monocytogenes" dans des rillettes de canard distribuées en grandes surface, ainsi que dans des rillettes pur porc et du pâté landais au piment d'Espelette ont conduit les autorités à fermer les ateliers de production de la Charcuterie Bordelaise situés à Villenave d'Ornon dans l'agglomération bordelaise.

L'arrêté préfectoral porte sur les produits à base de viande prêts à être consommés à l’exception des jambons cuits et des jambons cuits à l’ancienne.

Cette décision fait suite aux contrôles menés par la Direction Départementale de la Protection des Populations.

"Les constatations administratives effectuées en inspectant l’établissement ont révélé des manquements graves à la réglementation relative à la sécurité des denrées alimentaires auxquels il doit impérativement être remédié" précise le communiqué de la préfecture.

Ces manquements concernent "l’application du plan de maîtrise sanitaire qui devrait permettre de garantir la salubrité des produits mis sur le marché".

L'activité ne pourra reprendre "qu'après la vérification par des agents de la DDPP de la réalisation des actions correctives qui viennent d’être notifiées à l’exploitant par cet arrêté préfectoral".

Mercredi, la société girondine, qui emploie une cinquantaine de personnes, a indiqué avoir pris les mesures de retrait "par principe de précaution et sous la pression des services vétérinaires" en contestant cette mesure.

Il y a un an, presque jour pour jour, la marque avait déjà rappelé des produits pour les mêmes raisons.

 Reportage complet à voir dans le 19/20 en Aquitaine ce jeudi 26 janvier