Une enquête publique est lancée pour améliorer la desserte routière du bassin d'Arcachon

Du 20 août au 20 septembre, la préfecture de Gironde lance une enquête publique pour améliorer la desserte du Sud du bassin d'Arcachon via l'A660 et la RN250. C'est la dernière étape de consultation avant les travaux. Les habitants peuvent consulter le dossier et s'exprimer en ligne ou en mairie. 

Dernière étape de consultation publique menée par la préfecture de la Gironde. La concertation de début 2017 avait optimisé le projet de desserte du bassin d'Arcachon Sud via l'A660 et la RN250.

Le but de ce projet est d'améliorer la fluidité du trafic routier. Du 20 août au 20 septembre, l'aménagement prévu va être présenté. les riverains sont invités à donner leur avis !

 

Juger l'impact et l'utilité du projet



Les giratoires de Césarée et de La Hume devraient être remplacés par des échangeurs nivelés, la RN250 entre La Hume et le giratoire réaménagé de Bisserié passerait en 2 x 2 voies, et un demi-carrefour serait créé entre la RN250 et l'avenue Pierre et Marie Curie, à la Teste-de-Buch. 

Le public va pouvoir juger de l'utilité du projet, donner son avis sur ses impacts (demande d’autorisation environnementale au titre de la loi sur l’eau, de la dérogation pour atteinte aux habitats et espèces protégées et de l’autorisation de défrichement).

 

Permanences en mairie et consultation en ligne



Le dossier sera consultable à la mairie de Gugan-Mestras et de La-Teste-de-Buch où des permanences sont également prévues. Il est également accessible en ligne www.registre-numerique.fr/dessertes-gironde.

Les habitants pourront également faire parvenir leurs remarques par courrier, à la mairie de Gujan-Mestras, siège de l’enquête ou par mail, à l’adresse desserteSB-gironde@mail.registre-numerique.fr.

 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité