Gironde : agression du maire du village de Saint-Philippe-d’Aiguille

Mardi vers 22h30, Philippe Becheau, le maire de Saint-Philippe-d’Aiguille, petite commune de 418 habitants dans le Libournais en Gironde, a été agressé dans son village. 

© I.Fassbender/AFP

Il venait mettre un terme à des troubles de voisinage. Le ministre de l’Intérieur a apporté son soutien

Agressé en intervenant pour des troubles du voisinage


Selon Sud-Ouest, des jeunes jouaient à la pétanque et avaient monté le son de la musique qui accompagnait leur soirée. Selon les premiers éléments dont disposent les gendarmes chargés de l’enquête le maire a demandé au groupe de baisser le volume. Un individu s’est détaché du groupe et a agressé Philippe Becheau. D’abord verbalement puis physiquement en n’hésitant pas à porter des coups. Le jeune a ensuite pris la fuite. Il est actuellement activement recherché. Le portable du maire a été cassé lors l’agression.

Soutien du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur 


Jean Castex a apporté son soutien au maire de Saint-Philippe d'Aiguille dans un tweet publié mercredi après-midi jugeant "ces violences inadmissibles".



Ce matin déjà, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait lui aussi apporté son soutien dans un tweet où il condamne "les violences contre un élu" et rappelle que "agresser un maire c’est s’attaquer à la République".

Le député libournais de la 10ème circonscription Florent Boudié a lui aussi rapidement apporté son soutien dans un tweet au maire de Saint-Philippe l'Aiguille tout comme le maire de Libourne Phiulippe Buisson.
     
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers politique