Gironde : l'inquiétude monte face au moustique-tigre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maïté Koda avec Sandrine Valéro
© France 3 Aquitaine

Le moustique tigre fait son grand retour dans le sud ouest de la France.  En Gironde, les habitants de la presqu'île d'Ambes ne peuvent plus mettre le nez dehors et se mobilisent en faveur d'un épandage aérien. 

Ils sont bel et bien de retour. Et ce depuis plusieurs mois déjà. Les moustiques tigres sont devenus le cauchemar des habitants d'Ambes. Dans le nord de l'Entre-deux mers, ils sont omniprésents.
 
"Je ne peux plus sortir cueillir mon muguet sans me faire piquer. C'est infernal. Je suis obligée de garder mes petits-enfants à l'intérieur", assure Marie-Dominique Baudin, une habitante d'Ambes.
 
 
 
Pour de nombreux habitants de la presqu'île, tailler les haies, dîner dans le jardin sont des activités proscrites tant les insectes sont nombreux
 
 

Pluviométrie imp​ortante

La pluviométrie importante pendant l'hiver a joué en faveur de la prolifération des moustiques tigres, qui n'aiment rien tant que les eaux stagnantes pour se reproduire.
 

Le maire d'Ambes s'est associé aux élus de la presqu'île pour lancer une pétition "Stop aux moustiques sur la presqu'île d'Ambes". Il demande notamment au préfet Didier Lallement et à Jean-Luc Gleyze, le président du Conseil départemental une intervention et une solution d'épandage.
 
"Il suffirait que le Président du Conseil Départemental, Jean-Luc Gleyze demande la modification de l’arrêté préfectoral pour une démoustication efficace en en incluant l’épandage aux différentes possibilités de traitement", écrivent les élus dans un texte signé par 2 000 signataires.

Voir le reportage de France 3 Aquitaine

Gironde : l'inquiétude monte face au moustique-tigre

 

Comment se protéger du moustique-tigre ?
Le moustique tigre est implanté depuis plusieurs années en Gironde. Il peut être le vecteur de maladies tels que la dengue, le zika ou le chikungunya.

Pour éviter sa prolifération, il est recommandé de : 

- Détruire tous les gîtes larvaires potentiels : éviter les eaux stagnantes, dans des pots de fleurs, récipients, flaques, pneus laissés à l'abandon…

- Un seul récipient contenant de l'eau peut donner lieu à la naissance de centaines de moustiques en quelques jours.

- Tailler les haies et massifs de plantes pour éviter que les moustiques ne s'y cachent

- Porter une protection à l'aide de vêtements à manche longues, se servir de répulsifs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.