Gironde : un motard contrôlé à 235 km/h

235 km/h au lieu de 130 km/h, un conducteur de moto a été contrôlé à plus de 100 km/h au dessus de la vitesse limitée sur la A 660 à hauteur de Mios. Le motard n'a pas voulu s'arrêter face au peloton de gendarmerie qui a pourtant fini par le retrouver. Son permis et sa moto lui ont été retirés.

Le conducteur n'a pas voulu s'arrêter au contrôle. Le refus d'obtempérer est passible de poursuites judiciaires.
Le conducteur n'a pas voulu s'arrêter au contrôle. Le refus d'obtempérer est passible de poursuites judiciaires. © OLIVIER BLIN/MAXPPP
En voilà un qui devait être pressé d'aller en vacances ! Dans la soirée du dimanche 1er juillet, les gendarmes du peloton motorisé de Mios ont surpris un motard qui roulait à 235 km/h sur l'autoroute A 660. Le conducteur n'a pas voulu s'arrêter mais a été retrouvé par les militaires. Son permis a été retrouvé sur le champ, la moto placée en fourrière en attendant les suites judiciaires. En effet, en plus de l'excès de vitesse important, le refus d’obtempérer est passible de poursuites.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute transports moto faits divers sécurité routière société sécurité