Internet : pourquoi un câble sous-marin géant va relier les Etats-Unis à la Gironde

Ce câble sous-marin transatlantique relie les continents américain et européen. Long de 6 800 kilomètres, il sort de l'océan au Porge en Gironde. Sa technologie répondra à la forte augmentation du trafic internet. Une installation inédite dans le Sud Ouest et stratégique pour Facebook.

fibre optique
fibre optique © A. Abalo France 3 Nouvelle-Aquitaine

Baptisé "Amitié", ce réseau sous-marin entre les Etats-Unis et la Gironde est une autoroute à données numériques, plus puissante que l'ensemble des câbles sous-marins "ancienne génération" déjà posés entre les deux continents. Il permettra de connecter des millions d'internautes en Europe.


Pas plus épais qu'un tuyau d'arrosage, il serpente au fond de l'Atlantique sur une distance de 6 800 kilomètres et peut transporter des milliards d'informations simultanément.
De quoi faire face au doublement du trafic internet, tous les deux ans, entre l'Amérique du Nord et l'Europe.

La connection avec la côte girondine se déroulera courant février, en fonction de la météo. Des plongeurs spécialisés relieront la partie sous-marine du câble à celle enfouie sous les dunes du Porge. Une première tentative, le 8 février, a échoué en raison de la houle et de courants trop forts.

Le chantier d'une durée de deux ans et demi reliera à terme l'Etat du Massachusetts aux Etats-Unis, à la France ainsi qu'à Bude, une commune d'Angleterre.
Le câble sera déployé par un bateau spécialisé et partiellement enfoui à l'approche des terres pour éviter d'être arraché accidentellement.

Le navire câblier au large du Porge en Gironde, le 8 février
Le navire câblier au large du Porge en Gironde, le 8 février © D.Mazère / France 3 Nouvelle Aquitaine

Mais pourquoi le Porge ?

Ce n'est pas le premier câble du genre à traverser l'Atlantique. Mais c'est la première fois qu'il aboutit dans le Sud Ouest. L'an passé, un câble similaire a été connecté entre la Vendée et les Etats-Unis.

Le Porge a notamment l'avantage d'être proche des réseaux fibre espagnols et portugais, ainsi que de réseaux déjà existants vers le Sud Est de la France.

C'est une première en Nouvelle Aquitaine. Ce câble permet d'avoir une diversité sur la route transatlantique, une route clé dans les échanges internationaux avec les Etats-Unis où sont localisés les data centers des grands acteurs du numérique.

Carine Romanetti, directrice des réseaux sous-marin Orange

 

Ce câble, opérationnel début 2022, permettra également à terme de développer le tissu économique numérique dans la région bordelaise en connexion avec les grands réseaux internationaux. Il permettra aussi de créer des centres de stockage de données locaux explique Carine Romanetti

 

durée de la vidéo: 03 min 27
Interview de Carine Romanetti directrice des réseaux sous-marins d'orange

Un câble principalement financé par... Facebook

La facture de 250 millions de dollars est payée à 80 % par le réseau social Facebook. Orange et l'opérateur britannique Vodafone complètent l'opération confiée au spécialiste français Alcatel Submarine Networks.

Facebook a déjà financé une douzaine de câbles sous-marins dans le monde. Il y a un an, c'est Google en partenariat avec Orange qui s'est offert un "méga câble" sous-marin vers l'Europe avec le projet baptisé "Dunant". Ce géant du Net a déjà investi dans une quinzaine de câbles sous-marins. Ces investissments stratégiques sécurisent les data centers des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) qui monopolisent déjà une majeure partie du débit internet via ces câbles sous-marins. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet économie technologies