La vente directe de viande connait un succès fulgurant en Gironde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cendrine Albo

Le GEG, groupement des éleveurs girondins, a commencé la vente directe de ses viandes dans les années 2000. Sa dernière boucherie ouverte à Lesparre, dans le Médoc, au printemps dernier, ne désemplit pas. Les consommateurs y trouvent une qualité garantie et des prix sans intermédiaire.

Le GEG est un groupement de 150 éleveurs de limousines, blondes d'Aquitaine et bazadaises, installés aux quatre coins de la Gironde.

Grâce aux quatre boucheries de vente directe qu'il gère dans le département, ces éleveurs n'ont plus à se soucier de la vente de leurs bêtes.

"Aujourd'hui on peut se consacrer à 100% à notre métier d'éleveur, la commercialisation est entièrement assurée par la coopérative" nous explique l'un d'entre eux.

"Ca nous permet de garantir les prix à nos producteurs. En cas de crise, on sera capables de maintenir les revenus" - Philippe Nompeix, directeur du GEG


Et le client ne s'y trompe pas. Appréciant la qualité de la viande et les prix abordables, il revient, il en parle et il délaisse les grandes surfaces, où la provenance des bêtes est parfois un peu floue...

A Lesparre, la demande était telle que la boucherie de 50 mètres carrés était devenue bien trop exiguë.

Elle a été transférée dans une structure six fois plus grande, flambant neuve, en mai dernier. Depuis, elle ne désemplit pas et atteint même des records de fréquentation, avec des semaines à plus de 1000 clients.

Le GEG, lui-même surpris d'un tel succès, réfléchit maintenant à une vente en ligne et un drive.

Il compte aussi recréer des abattoirs dans le département afin de réduire les frais de transports. Pour l'instant, les bêtes doivent être amenées à Bergerac, en Dordogne, pour être abattues.

durée de la vidéo: 01 min 52
Succès fulgurant des boucheries du groupement des éleveurs girondins