Libourne : sécurité renforcée près des lieux de cultes et policiers armés en journée

Dans un contexte de renforcement du plan Vigipirate après l'attentat  à la basilique de Nice ce jeudi 29 octobre, le maire de Libourne en Gironde a décidé de réarmer ses policiers municipaux en journée. 

Les policiers municipaux sont désormais armés, de jour comme de nuit, à Libourne.
Les policiers municipaux sont désormais armés, de jour comme de nuit, à Libourne. © JP Stahl
Ils avaient déjà le droit de porter leur arme de service la nuit, en complément des autres équipements.
Un port d'arme encadré par un texte du code de la sécurité intérieur.
Les policiers municipaux de Libourne porteront désormais en service, de jour comme de nuit un pistolet automatique CZP10C.

Selon le maire de maire de Libourne, Philippe Buisson, c'est le contexte exceptionnel qui lui a fait prendre cette décision:

"Hier à Nice, ce sont les policiers municipaux qui ont mis hors d'état de nuire l'agresseur. Donc, oui, la sécurité, c'est une co-production" entre l'Etat et les municipalités et à ce stade, je souhaitais graduer l'armement de la police municipale au regard de l'alerte attentat renforcée".
   
© JP Stahl

Le niveau sécurité renforcée – risque d’attentat adapte la réponse de l’Etat à une menace terroriste élevée, voire très élevée.

Plusieurs mesures particulières peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace (aéroports, gares, lieux de cultes, etc.).
Ce niveau de sécurité renforcée peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national.

En savoir plus sur les niveaux d'alerte sur le site du gouvernement.
 
Des policiers municipaux devant l'église Saint-Jean-Baptiste à Libourne.
Des policiers municipaux devant l'église Saint-Jean-Baptiste à Libourne. © JP Stahl
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité