Saint-Emilion : le spationaute Thomas Pesquet intronisé Pair de la Jurade

Le spationaute français Thomas Pesquet est l'invité d'honneur de la Jurade de Saint-Emilion ce week-end - 22 septembre 2019 / © France 3 Nouvelle-Aquitaine
Le spationaute français Thomas Pesquet est l'invité d'honneur de la Jurade de Saint-Emilion ce week-end - 22 septembre 2019 / © France 3 Nouvelle-Aquitaine

Le spationaute français est l'invité d'honneur de la Jurade de Saint-Emilion. Il a été intronisé Pair de la Jurade ce dimanche 22 septembre 2019 dans les douves du Palais Cardinal.

Par Christina Chiron

Le spationaute français participe ce dimanche 22 septembre à la proclamation du ban des vendanges de la Jurade de Saint-Emilion.
Invité d'honneur de cette tradition ancestrale, Thomas Pesquet a pour l'occasion été intronisé Pair de la Jurade lors d'une cérémonie dans les douves du Palais Cardinal.

L’astronaute français n'est pas le seul intronisé, son ami Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar, et des membres du programme "Young Leaders" de la French-American Foundation sont également présents. Cettte dernière est une organisation destinée à renforcer les liens entre la France et les Etats-Unis.

"À Saint-Emilion, toujours fidèle"

Le ban des vendanges est l'un des rares droit seigneuriaux ayant survécu jusqu'à aujourd'hui. Il s'agit d'une autorisation administrative de commencer la récolte du raisin.

L'histoire de la Jurade à Saint-Emilion remonte au 8 juillet 1199. Instaurée par Jean Sans Terre, roi d'Angleterre, la Jurade avait entre autres pour mission de s’assurer que les raisins étaient à parfaite maturité. C'est elle qui proclame alors l’ouverture du ban. Une responsabilité qui garantit la qualité et la renommée des vins de Saint-Emilion.

La Jurade a même sa propre devise : "A Saint-Emilion, toujours fidèle".
 

Huit siècles d'histoire et un patrimoine bien vivant reconnu puisqu'en 1999, Saint-Émilion et ses vignobles sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Saint-Emilion compte aujourd'hui 140 Jurats, gardiens de la tradition. Depuis 1948, plus de 3000 personnalités ont été intronisées. 

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus