VIDÉO. Commerce de proximité : une supérette automatique, la solution pour les petites communes ?

durée de la vidéo : 00h01mn41s
Les habitants de Lagorce, commune de Gironde de 1700 habitants, profitent depuis début août d'une supérette automatique, en remplacement de celle fermée depuis des décennies. Est-ce la réponse à la disparition des commerces dans les villages ? ©Reportage : Pauline Juvigny et Laurène Godefroy.

Les habitants de Lagorce, commune de Gironde de 1700 habitants, profitent depuis début août d'une supérette automatique, en remplacement de celle fermée depuis des décennies. Est-ce la réponse à la disparition des commerces dans les villages ?

À Lagorce (Gironde), il suffit à présent d'un QR code pour faire ses courses, 24h/24. Dans ce village situé à l'orée de la Dordogne, une supérette libre-service a ouvert le vendredi 4 août, où chacun peut faire ses achats en toute autonomie, en scannant ses articles sans hôte de caisse. Pour les débuts, la gérante accompagne les clients.

À 15 minutes du magasin le plus proche

En milieu rural, il faut souvent prendre sa voiture pour trouver un magasin. Cette supérette permettra aux habitants d'éviter les quinze kilomètres, aller-retour, qui les séparaient du supermarché le plus proche. "Pour y aller, il me faut un petit quart d'heure, là, j'ai mis deux minutes pour venir de chez moi", décompte un habitant de Lagorce. "Faire cinq kilomètres pour un kilo de sucre, c'est quand même embêtant", explique une autre cliente.

Dans les rayons, les clients trouvent tout le nécessaire de la vie quotidienne, à des prix similaires à ceux des grandes surfaces : des fruits, des yaourts, mais aussi des brosses à dents ou des tubes de colle.

Pas de salarié

Cette compétitivité sur les prix est permise grâce au libre-service : la supérette n'embauche personne. "Pour assurer un service de proximité quotidien et économiquement viable, vous ne pouvez pas salarier quelqu'un à temps plein", estime le co-fondateur des supérettes API, Alex Grammatico. Les épiceries, les supérettes des villages ferment chaque jour. Donc le seul moyen, c'est d'avoir une personne qui gère plusieurs magasins," poursuit-il.

L’installation a coûté quelques milliers d’euros à la commune. Un coût non négligeable, mais plus que raisonnable pour le maire.

Ce n'est rien du tout par rapport à si nous devions construire un nouveau bâtiment. Là, ç'aurait été des centaines de milliers d'euros.

Bruno Lavidalie

Maire de Lagorce

"Il y a longtemps, on avait des petits commerces, mais petit à petit les grandes surfaces sont apparues dans la ville proche de Coutras, et les commerçants ont fermé les uns après les autres, raconte le premier édile. Ne serait-ce que pour aller chercher une motte de beurre, il fallait aller à Coutras."

Lagorce est le quinzième village de la région à accueillir une supérette en libre-service. En septembre, un autre magasin sera installé à Gauriaguet.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité