Mérignac : deux des braqueurs arrêtés, le troisième toujours en fuite

La police a interpellé deux mineurs suspectés d'avoir commis un casse à la voiture-bélier dans le magasin Shop Gun, spécialistes des répliques d'armes, et braqué un garagiste. Le parquet de Bordeaux a ouvert une information judiciaire lundi après-midi et a demandé leur placement en détention.

Une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) a interpellé samedi soir à Eysines deux des trois auteurs du casse à la voiture-bélier et du braquage commis à Mérignac entre la nuit de vendredi et samedi matin.

Les deux individus, âgés de 17 ans, ont été placés en garde à vue au commissariat central de Bordeaux où ils sont interrogés par les enquêteurs de la division criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire.

 

Vol de répliques d'armes



Samedi à 1 h 10, trois casseurs ont volé des répliques de pistolets et de carabines dans le magasin d'airsoft Shop Gun, situé dans une impasse, rue Laplace, dans la zone du Phare, à Mérignac.

Peu après, ils ont tenté de pénétrer dans un garage mais l'alarme les fait fuir. Les trois hommes, visages masqué et gantés, ont ensuite braqué le gérant d'un second pour obtenir un véhicule.

 

Demande de placement en détention 



Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Bordeaux lundi après-midi qui a demandé le placement en détention des deux suspects qui vont être déférés devant un juge d'instruction

Les deux mineurs arrêtés sont poursuivis pour tentative de vol à main armée, tentative de vol par effraction en réunion dans un garage et vol par effraction en réunion dans un magasin d'airsoft


Selon le parquet, cette interpellation va permettre de résoudre un certain nombre de vols commis dans l'agglomération depuis le mois d'avril. 

Les investigations se poursuivent pour retrouver le troisième malfaiteur.
 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité