Une première navette Bordeaux Pauillac testée sur la Garonne

Le projet de navette entre Royan, Pauillac et Bordeaux a été testé ce jeudi sur la Garonne. Si les essais sont concluants et les communes désservies séduites par l'opération, la communauté de communes de Royan, à l'origine de l'opération, devrait envisager une mise en service. 
La navette ultrarapide desservirait Royan, Pauillac et Bordeaux
La navette ultrarapide desservirait Royan, Pauillac et Bordeaux © DR
Pourra-t-on bientôt relier Pauillac au centre de Bordeaux en trente-cinq minutes? C'est en tout cas la prouesse réalisée par une navette testée ce jeudi sur la Garonne.

Elle a tout d'une petite révolution. Ce jeudi, une navette fluviale testée sur la Garonne a relié Pauillac à Bordeaux. Durée du trajet : une grosse demi-heure, contre une moyenne d'une heure et demi actuellement par la route.

Le petit bijou, financé par la communauté d'agglomération de Royan à hauteur de 2 millions d'euros n'est qu'en phase d'expérimentation, mais déjà, Florent Fatin,  le maire de Pauillac semble séduit.
 

C'est exceptionnel d'améliorer cette fluidité au niveau du trafic



"Demain on pourrait avoir des gens qui partent de Pauillac pour travailler à Bordeaux et arrivent à la place de la Bourse en seulement 35 minutes", se réjouit-il. Les gens qui habitent Royan ne mettront même pas une heure contre presque trois actuellement avec le trafic. C'est exceptionnel d'améliorer cette fluidité au niveau du trafic".
 


Renforcer l'attractivité de Pauillac

L'élu municipal, dont la commune a déjà profité de l'arrivée de la LGV,  imagine déjà le potentiel d'attractivité de ce nouveau moyen de transport. "On peut désormais imaginer que des jeunes actifs viendront profiter des prix de l'immobilier plus attractifs et d'une meilleure qualité de vie pour s'installer à Pauillac, tout en travaillant sur Bordeaux"

 

Expérience concluante ?

La navette, qui dispose dans sa version expérimentale d'une vingtaine de places,  effectuerait, en fonction de la marée des rotations Bordeaux – Pauillac - Royan ou Bordeaux – Blaye -  Royan.

Après cette phase de test, la communauté d'agglomération de Royan, devra évaluer les investissements pour la réalisation de nouveaux modèles, d'une plus grande capacité.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mobilité économie transports