Salles (33) : annulation des élections municipales

Le conseil d'Etat vient de se prononcer. Après Cadillac, c'est aujourd'hui une autre commune de Gironde qui va devoir revoter. En mai c'est l'UMP Luc Dervillé qui avait été élu.

Par C.O

Luc Dervillé (UMP), le maire de Salles, a été élu au mois de mars dernier. En juin son élection avait été annulée par le tribunal administratif de Bordeaux.

Le tribunal de Bordeaux avait annulé l'élection à partir de trois motifs :
* la diffusion d'un tract diffamatoire auquel Vincent Nuchy n'avait pas eu le temps de répondre ;
* la présence d'une voiture avec des affiches en faveur de Luc Dervillé, la veille du scrutin, sur le marché de Salles ;
* l'inéligibilité d'une colisitère de Luc Dervillé, en sa qualité de brigadier de police dans la circonscription de Bordeaux.

C'est le maire sortant de Salles (et conseiller général de Bélin-Béliet), le socialiste Vincent Nuchy, battu de sept voix, qui avait déposé un recours au lendemain de l'élection municipale.

Luc Dervillé, fraîchement élu, avait alors fait appel de la décision du tribunal administratif.

Aujourd'hui le Conseil d'Etat a tranché. De nouvelles élections devront être organisées.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus