Triple infanticide de Mérignac : la mère a été écrouée

La mère de 42 ans, soupçonnée et mise en examen pour avoir empoisonné et noyé ses trois enfants mardi dernier à Mérignac, a été déférée au parquet ce samedi. Une information judiciaire a été ouverte à son encontre pour "homicides volontaires aggravés sur mineurs de moins de 15 ans". 

Après sa mise en examen, elle a été placée en détention provisoire.

Les autopsies des trois corps avaient conclu à la mort par asphyxie des trois enfants qui avaient été drogués, puis noyés dans la baignoire par cette femme de 42 ans, leur mère, également infirmière de profession au CHU de Bordeaux.
Des faits qu'elle a reconnus devant les enquêteurs durant sa garde à vue.

Dans une lettre qu'elle avait laissée pour expliqué son geste avant de tenter de mettre fin à ses jours en s'injectant, à elle aussi, un anesthésiant, elle évoquait son mal-être et une forte "détresse"...

Elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 


Le père, un pompier professionnel, qui revenait d'un déplacement de deux jours en Charente, avait découvert mercredi après-midi les corps des trois enfants, deux garçons de 5 et 9 ans et une fille de 8 ans, et son épouse inanimée au domicile familial.

Une cagnotte de solidarité a été mise en place sur internet par les pompiers pour venir en aide au père des trois enfants, et avait, à la date de samedi, réuni plus de 25.000 euros de plus de 800 contributeurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société