UBB-Brive: Julien Ledevedec, “j'ai à coeur de bien terminer”

Julien Ledevedec avec Bruce Reihana en juillet 2015 / © Nicolas Tucat / AFP
Julien Ledevedec avec Bruce Reihana en juillet 2015 / © Nicolas Tucat / AFP

C'est certainement un match dont le joueur de l'UBB, Julien Ledevedec, se souviendra toute sa vie. Samedi, l'UBB jouera pour décrocher une 7eme place (synonyme de qualification pour la Coupe d'Europe) contre son futur club, Brive, dont il intégrera les rangs à la rentrée.

Par C.O

Le 2e ligne girondin aura surement le coeur lourd samedi, lui qui jouera en Corèze la saison prochaine. Il devra battre ses futurs co-équipiers s'il veut jouer l'Europe Cette année, il a joué chaque match de l'UBB en Top 14, un nombre de sélections impressionnant. Ledevedec avait avoué très tôt son envie de retourner au CAB où il a joué pendant de 2010 à 2014.

L'objectif

"J'ai à coeur de bien terminer avec Bègles, de faire aussi bien que la saison passée (7e et qualifié pour la Coupe d'Europe via le barrage européen) et assurer la Coupe d'Europe qui est importante pour le club. C'est le principal enjeu", confie le deuxième ligne. Quoi qu'il advienne, "j'ai envie de laisser une bonne image de moi à Bordeaux. Tous mes collègues et entraîneurs savent qu'ils peuvent compter sur moi jusqu'à la dernière minute, que je donnerai mon maximum, il n'y a pas de doute là-dessus".


Sa saison à l'UBB

"Je suis content, fier, et pas naïf non plus car c'est lié aussi aux blessures de mes concurrents, Jandre (Marais), Adam (Jaulhac), Berend (Botha). Moi, j'ai été blessé au bon moment quand on a eu quinze jours de repos. J'ai eu cette chance là, j'ai pu enchaîner les matches, montrer de quoi j'étais capable même s'il y a eu des hauts et des bas".


Son regard sur Brive

"Les Brivistes, j'ai l'habitude de jouer contre eux, ce n'est pas le plus gros problème, explique-t-il. Bien sûr, je comprends qu'on se pose des questions, je
me fais chambrer toutes les cinq minutes, c'est comme ça, c'est le rugby pro, mais ils peuvent avoir confiance en moi".



A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus