Vertheuil: une ferme "agri-culturelle" en Médoc

8 hectares sur le domaine de Nodris à Vertheuil en Gironde vont être consacrés à l'agriculture biologique mais aussi à l'accueil de résidence et d'événements artistiques. Une expérimentation menée par le Conseil départemental de Gironde, devenu propriétaire du site médocain.

On évoque un "Darwin du Médoc" pour cette expérimentation lancée par le Conseil départemental de Gironde d'allier agriculture biologique et projets culturels.
On évoque un "Darwin du Médoc" pour cette expérimentation lancée par le Conseil départemental de Gironde d'allier agriculture biologique et projets culturels. © Conseil départemental de la Gironde
Cette semaine, déjà une quarantaine de maraîchers avaient répondu à l'appel à candidature du Conseil départemental de Gironde. Ils se disaient intéressés par le projet et ont été accueillis sur site ce mercredi pour une visite leur permettant de se projeter un peu plus... 

40 candidats, pour l'instant, pour 3 à 4 élus qui devront impérativement avoir au moins six mois d'expérience et surtout être intéressés par un projet collectif et multidisciplinaire

Pour Emeline, 33 ans, en pleine reconversion est tentée par ce bail de neuf années:

C'est intéressant d'être dans un univers collectif, culturel et ces autres activités... de faire venir d'autres personnes vers le monde agricole par le biais de la culture: savoir intéresser les gens à comment produire, comment vit un maraîcher... (...) C'est l'envie, aussi, de ne pas être seule quand on s'installe. C'est quand même compliqué...
 

Une ferme biologique

Le Conseil départemental de la Gironde  a racheté (1,6 million d'euros) ce domaine de Nodris dans le but d'y monter une ferme biologique sur 8 de ses 40 hectares, en investissant près de 300 000 euros.

L'idée est d'y installer trois à quatre maraîchers pour produire sur place et organiser certaines activités en collaboration. Leur production permettrait notamment de fournir les cantines des cinq collèges médocains mais aussi les ehpad, en légumes bios et produits localement...

Sur les 8 ha, le site pourrait accueillir une couveuse de 2 ha, une zone de maraichage de 6 ha comprenant une expérimentation de type microferme en permaculture et l'installation d'une conserverie...

La démarche est bien entendu de produire une nourriture saine, respectueuse de l'environnement et des travailleurs. Elle se veut aussi ouverte à de nouvelles pratiques.

Les maraîchers intéressés peuvent continuer d'envoyer leur candidature jusqu'en septembre prochain sur le site du Conseil départemental.

Le "Darwin médocain"

Certains parlent de "Darwin médocain", en référence au site pépinières d'idées nouvelles de la caserne Niel à Bordeaux, car le projet prévoit aussi un volet culturel.
Les maraîchers vont côtoyer des artistes en résidence et des événements culturels dont les concerts du Reggae Sun Ska Festival... Une antenne socio-culturelle prendra place aussi au milieu de l'exploitation.

Regardez le reportage de Pascal Zuddas et Pascal Lécuyer.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire culture