La ville de Libourne rend hommage à Robert Boulin 40 ans après sa mort, un décès toujours aussi suspect

Suicide ou assassinat ? 40 ans après la mort du ministre du travail de Valéry Giscard d'Estaing et ancien maire de Libourne, le doute est plus que jamais d'actualité. Ce jeudi, la ville de Libourne organise une cérémonie d'hommage en sa mémoire, ouverte à tous.

Le 30 octobre 1979 le présentateur du journal d'Antenne 2 annonce : "Monsieur Robert Boulin est mort" (...) "le monde politique est comme frappé de stupeur".

Il ajoute "le ministre du travail s'est vraissemblablement suicidé".

Un suicide très peu probable dans 40 cm d'eau


La thèse du suicide est immédiatement avancée par les pouvoirs publics et la justice. Elle reste officielle à ce jour.

Robert Boulin, maire de Libourne depuis 1959 et ministre de Valéry Giscard d'Estaing depuis 1974, aurait mis fin à ses jours pour échapper à une mise en cause dans une affaire immobilière.
 


Pourtant le dossier comprend de très nombreuses anomalies, soulevées très vite par les proches de l'homme politique.

Son épouse fait remarquer qu'"aucune trace de boue n'a été retrouvée sur ses mocassins" alors que le corps sans vie a été découvert dans un étang, la tête enfoncée dans 40 cm d'eau.

Comment aurait-il pu marcher jusque là sans salir ses chaussures ?

Autre point douteux : ses traces de coups et de sang sur le visage. Il serait tombé sur quelque chose de dur, un rocher ou un cailloux, selon la version officielle.
 


Ou bien a t-il été "tabassé" ? Puis transporté peut-être dans un coffre et jeté dans l'étang ? Comme le soupçonnent ses proches qui ont réalisé, lundi dernier, leur propre reconstitution du drame, en forêt de Rambouillet.

Une instruction en cours


Le dernier recours déposé par la partie civile, après de multiples classements sans suite, a été accepté en 2015.

La fille de Robert Boulin, Fabienne, a obtenu la réouverture de l'enquête pour enlèvement, séquestration et assassinat.

Cependant, après la démission d'une première juge pour raisons personnelles, le dossier traîne. Et les derniers témoins prennent de l'âge...

Fabienne Boulin-Burgeat ainsi que son avocate, l'ancien député suppléant de Robert Boulin Gérard César, le politologue Jean Petaux et l'ancien journaliste de Sud-Ouest à Libourne Alain Ribet, évoqueront ensemble l'affaire dans une émission spéciale de Dimanche en Politique, ce dimanche 3 novembre à 11h25 sur France 3 Aquitaine. 


L'affaire Boulin résumée en images : 
 

L'hommage des libournais à leur ancien maire lors de la commémoration des 40 ans de sa disparition. Interviennent dans ce reportage de J.C. Lacoste et K. Djbali : 1/Philippe Buisson, maire de Libourne, 2/Sophie Viremouneix, Vice-présidente de l'association "Robert Boulin Pour La Vérité".