Robert Boulin : 40 ans après sa mort mystérieuse, la fille de l'ancien ministre va organiser une reconstitution

Robert Boulin a été retrouvé mort le 30 octobre 1979 dans cet étant en forêt de Rambouillet / © Michel Clément AFP et ZUMAPRESS/MAXPPP
Robert Boulin a été retrouvé mort le 30 octobre 1979 dans cet étant en forêt de Rambouillet / © Michel Clément AFP et ZUMAPRESS/MAXPPP

La mort de Robert Boulin reste une énigme de la Ve république. L'ancien député maire de Libourne en Gironde a été retrouvé mort le 30 octobre 1979 au bord d'un étang. Version officielle : suicide. Mais beaucoup n'y croient pas comme sa fille Fabienne qui organise une reconstitution sur les lieux.

Par Christine Le Hesran

" Elle s'imposait, elle n'a jamais été faite. " Voilà quarante ans que Robert Boulin a été retrouvé mort un matin, le 30 octobre 1979, dans l'étang du Rompu, à Saint-Léger-en-Yvelines, en forêt de Rambouillet dans les Yvelines. La famille a porté plainte en 1983 pour faire la lumière sur ce qu'elle considère, elle, être un assassinat.

Et depuis, " aucune reconstitution n'a eu lieu sur le site ", déplore Fabienne Boulin-Burgeat, la fille de Robert Boulin qui n'a de cesse de vouloir connaître la vérité.

Le magistrat actuellement en charge du dossier a donné son accord, mais ça ne se fait pas. 
Fabienne Boulin-Burgeat
 

La fille de Robert Boulin, Fabienne et son frère décédé depuis, lors de l'inhumation du corps du ministre à Villandraut, dans le Sud Gironde. / © André Michel MAXPPP
La fille de Robert Boulin, Fabienne et son frère décédé depuis, lors de l'inhumation du corps du ministre à Villandraut, dans le Sud Gironde. / © André Michel MAXPPP
 

Une reconstitution citoyenne


" Comparer la thèse officielle et la réalité du terrain " , c'est pour Fabienne Boulin-Burgeat, une évidence. C'est pour cette raison qu'elle, et son avocate, Marie Dosé, ont pris l'initiative d'une "reconstitution citoyenne." Citoyenne car elle ne sera pas officiellement diligentée par le magistrat. Les éléments qui en ressortiront seront par ailleurs versés au dossier du juge d'instruction de Versailles par l'avocate.

Une évidence et une certitude, Fabienne Boulin-Burgeat maintient que son père ne s'est pas suicidé " Il a été découvert dans 40 centimètres de vase. Comment fait-on pour marcher ainsi en mocassin, sans qu'il n'y ait aucune trace sur le bas du pantalon ? " Manifestement, les deux femmes ont beaucoup d'éléments à confronter sur place. 

La reconstitution aura lieu en présence de témoins de l'époque, des témoins des faits.
Marie Dosé - avocate de Fabienne Boulin-Burgeat

Cette reconstitution citoyenne ne sera pas publique pour " qu'elle soit la plus efficace possible " précise Marie Dosé. 

 

" On a déjà raté plusieurs auditions de témoins décédés. "


Plusieurs auditions des témoins ont été ratées, et non des moindres,  comme celle de l'ancien ministre Charbonnel qui aurait pu livrer deux noms de commanditaires. Il les détenait lui-même d'un acteur proche de l'affaire, le ministre et député gaulliste Alexandre Sanguinetti, ami de la famille de Robert Boulin. 


La fille d'Alexandre Sanguinetti s'exprimait il y a deux ans dans ce document de France 2 ►
 


L'avocate dénonce l'inaction des deux juges d'instruction alors que, bientôt quarante ans après les faits, la plupart des témoins sont morts ou extrêmement âgés.


Marie Dosé et Fabienne Boulin-Burgeat réclament depuis plus d'un an l'organisation d'une reconstitution, ainsi qu'une nouvelle expertise médico-légale de l'ensemble du dossier par un collège d'experts. L'avocate demande également depuis bientôt deux ans la consultation par les magistrats instructeurs de documents des renseignements généraux de l'époque, conservés par les archives de la Préfecture de police, sans résultat.

En 2015, la famille de cet ancien ministre RPR et résistant gaulliste avait obtenu l'ouverture d'une nouvelle instruction après un non-lieu rendu en 1991 dans cette affaire dans laquelle subsiste de nombreuses zones d'ombre. Depuis toutes ces années, Fabienne Boulin-Burgeat maintient son cap :
 

On assassine un ministre en exercice, sensé être suivi en permanence pour sa sécurité, c'est sidérant.
Ça s'appelle un crime d'Etat. Dès le départ, on ne fait pas les examens qu'il faut sur la victime.

 

Et ce qui est insupportable pour la fille de Robert Boulin, c'est cette accumulation de questions, de témoignages recueillis par les journalistes, notamment Benoît Collombat de France Inter. Et pourtant, le dossier passe de mains en mains au parquet, les magistrats se succèdent et rien.

Je dis que ce n'est pas trop tard, il y a quand même urgence. 
Fabienne Boulin-Burgeat


Très vite le doute sur le suicide

Officiellement, Robert Boulin se serait suicidé en se noyant dans 40 centimètres d'eau après avoir absorbé des barbituriques. A l'époque de sa mort, le ministre de 59 ans jouissait d'une popularité qui faisait de lui un "premier ministrable" de Valéry Giscard d'Estaing. Mais à l'automne, des articles paraissent, le mettant en cause quant aux conditions d'acquisition d'un terrain à Ramatuelle dans le Var.


Le 29 octobre 1979, il dépose des dossiers confidentiels dans son appartement de Neuilly-sur-Seine puis part pour une destination inconnue. Il est retrouvé mort le lendemain.
Au moins deux témoins, qui remettent en cause la thèse du suicide, ont été entendus par les juges de Versailles : le médecin urgentiste arrivé le premier sur les lieux et un autre témoin, qui a indiqué avoir croisé Robert Boulin le jour de sa mort à bord d'une Peugeot, accompagné de deux hommes. 


En 1983, Gérard César, son suppléant fait état sur notre antenne, d'une lettre qui lui était destinée, écrite par Robert Boulin. Mais il ne croit pas à son authenticité. Voilà pourquoi ►
 
Gérard César, son ancien suppléant, doute du suicide. Pourquoi ?
 


"J'ai l'impression qu'on passe à côté de l'essentiel"

En juin 2018, Fabienne Boulin-Burgeat avait fait part de son inquiétude devant la lenteur de l'instruction. "J'ai l'impression qu'on passe à côté de l'essentiel, on passe à côté de témoins qui ne demandent qu'à être entendus", avait déploré la fille de l'ancien ministre. D'où l'initiative de cette reconstitution citoyenne, puisque des témoins de l'époque seront sur place.

La fille de Robert Boulin et son avocate donneront une conférence de presse jeudi 31 octobre à Paris pour restituer les enseignements de cette reconstitution. 


Le journaliste Benoît Collombat a fait un travail minutieux d'enquête durant 15 ans. Tué comment et pour quoi ? Regardez ce document diffusé dans l'émission Envoyé Spécial le 26 octobre 2017 ► 
 
Envoyé spécial. L'affaire Robert Boulin - 26 octobre 2017 (France 2)

Sur le même sujet

Les + Lus