Grève du 5 décembre : qui manifestera en Limousin et pourquoi ?

La manifestation contre la réforme des retraites, carrefour Tourny, le 24 septembre 2019, avait rassemblé 200 personnes. / © F3 - C.Gauthier
La manifestation contre la réforme des retraites, carrefour Tourny, le 24 septembre 2019, avait rassemblé 200 personnes. / © F3 - C.Gauthier

Qu’ils soient des secteurs privé ou public, de nombreux métiers vont se retrouver dans les mêmes cortèges à l’appel des syndicats. Quelles professions, quels corps intermédiaires vont défiler, et où ? Le point sur la mobilisation.

Par Charles Lemercier

Bon nombre de professions, d’organisations et de corps intermédiaires, d’indépendants parfois, vont se retrouver côte à côte dans les grandes villes du Limousin.

Les enseignants d’abord, avec par exemple 4 professeurs des écoles sur 5 grévistes à Limoges. Leur mobilisation record, qui nécessite une organisation pour l’accueil des élèves, a son explication : les enseignants pourraient être les principaux perdants de la réforme.
 

Dans la rue, il y aura aussi des étudiants, avec la FSE, des personnels de la santé, du CHU comme de la polyclinique de Limoges : ils formeront un cortège commun.

« C’est une grève reconductible puisque nous voulais que le gouvernement fasse marche arrière. Et cette grève va au-delà de la réforme des retraites », pense Serge Rozier, secrétaire général de Force Ouvrière en Haute-Vienne. Le syndicat proteste aussi contre la surcharge du travail en Ehpad, c’est un sujet soulevé dans la manifestation prévue à Auzances, à l’est de la Creuse.

Les pompiers en masse

Force ouvrière assure que « 100 % des casernes seront mobilisées », elles ne traiteront que les urgences et resteront donc en fin de cortège. Une mobilisation de masse car elle n’inclut pas que la réforme des retraites.

Cela sera problématique quand on aura des gars en intervention de plus de 60 ans, soulève Nicolas Corneloup (FO Pompiers). Nous souhaitons une revalorisation de la prime de feu, une prise en compte des risques, il n’y a jamais eu autant d’agressions.


Réquisitionnés, les policiers devront encadrer le cortège. Pour les autres, « ils ne pourront sortir du commissariat qu’entre midi et deux », précise-t-on chez Alliance.

A la SNCF, 90 % des cheminots seront grévistes. Dans les grandes entreprises du privé, comme Legrand, la TCL, EDF ou Dagard et Sauthon (Creuse) « où les salariés se montrent très intéressés et questionnent les syndicats », s’accordent les syndicats.

Les syndicats se sentent confortés par l’intérêt de personnes peu habituées à manifester. « Il y a des crèches par exemple, ou des petites entreprises », précise Arnaud Raffier, secrétaire général de la CGT87.

Des partis politiques, des gilets jaunes ?

Mis à part les Républicains, ils seront tous ou presque dans la rue. A noter qu’il y aura une certaine union des gauches. Absent des défilés de ces dernières années, le parti socialiste sera dans la rue.

Des gilets jaunes manifesteront aussi. La Ligue citoyenne 23, émanation de certains gilets jaunes, n’appelle pas à la grève, mais certains membres iront en leur nom propre. En Corrèze, des gilets jaunes défileront aux côtés des syndicats de manière officielle.

Où vont défiler les grévistes ?

Crédit : Delphine Galliez

A Limoges, le cortège, emmené par la CGT, FO et FSU, et appuyé par la FSE, s’élancera à 10 h 30, du carrefour Tourny, comme d’ordinaire, pour aller au Champ-de-Juillet, en passant devant le rectorat.

En Haute-Vienne, il y aura des rassemblements à Saint-Junien (14 h 30) et à Bellac (16 h).

En Corrèze, les grévistes seront à Tulle à 11 h, ils mèneront une opération escargot pour rallier Brive où la manifestation partira à 14 h de la place de la Guierle.

En Creuse, l’intersyndicale sera au complet à Guéret, place de la mairie à 10 h. Force Ouvrière appelle toutefois à un rassemblement à Auzances (13 h 30).

Sur le même sujet

Les + Lus